Getty Images

Coupe du monde : L'Angleterre s'en sort contre la Colombie aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.)

L'Angleterre a conjuré le sort

Le 03/07/2018 à 22:55Mis à jour Le 03/07/2018 à 23:36

COUPE DU MONDE - L'Angleterre a vaincu sa malédiction. Elle restait sur cinq séances de tirs au but perdues de rang, toutes compétitions internationales confondues. Mais ce mardi soir, à Moscou, les Three Lions ont réussi à sortir la Colombie lors de cet exercice si particulier (1-1, 4-3 t.a.b.). Et à se qualifier par la même occasion pour les quarts de final, où ils affronteront la Suède.

C'était écrit. L'Angleterre a dû passer par une nouvelle séance de tirs au but en compétition internationale. Mais cette fois, elle l'a remportée. Rejoints à la dernière minute du temps additionnel par la Colombie, après avoir ouvert assez logiquement le score en seconde période, les Anglais ont dû vaincre leur malédiction pour éliminer la Colombie (1-1, 4-3 t.a.b) et remporter un match à élimination directe d'une grande compétition pour la première fois depuis 2006.

Toute la presse anglaise et internationale avait forcément focalisé toute son attention sur ces tirs au but, qui avaient fait des Anglais la risée de la planète, et donné aux Three Lions cette étiquette de "loosers" si difficile à enlever. Avec une seule séance réussie sur les 7 dernières depuis 1990 - aucune en Coupe du Monde avant aujourd'hui - Gareth Southgate avait d'ailleurs choisi de remédier au problème depuis de nombreux mois en préparant ses joueurs par une multitude de moyens.

8 cartons jaunes distribués

Mais la victoire des Three Lions ne pourra pas enlever une impression de fébrilité après 120 minutes assez fade face à des Colombiens au jeu disparu. Loué pour avoir redonné des couleurs aux Cafeteros depuis son arrivée en 2012, José Pekerman a dû se demander où était passée son équipe si plaisante à voir jouer face à la Pologne ou le Sénégal en phase de poules.

Privés de James Rodriguez, insuffisamment remis de sa blessure à un mollet, les Sud-Américains ont livré une première période pauvre, et surtout limite dans l'agressivité. Mais les Anglais, pourtant plus souverains d'entrée, se sont laissés prendre au jeu pour finalement donner lieu à un match haché par les fautes. Mr. Geiger, l'arbitre de la rencontre, n'aura pas su calmer les esprits (8 cartons distribués, dont 6 pour les Colombiens).

6e but pour Kane

Cela s'est surtout emballé après le 6e but dans cette compétition d'Harry Kane, sur penalty à nouveau. Assez absent sinon, le joueur de Tottenham a égalé le nombre de buts inscrits en Coupe du Monde par Gary Lineker en 1986. C'est à ce moment-là que la Colombie est repartie de l'avant, après avoir perdu ses nerfs. A force de pousser, elle a réduit le score grâce à l'inévitable Yerry Mina, persona non grata au FC Barcelone mais auteur de son troisième but de la tête lors de la compétition à la dernière seconde (1-1, 90e+3). Soit aussi bien que Miroslav Klose en 2002. Pas mal pour un défenseur.

Les Three Lions ont alors subi (95e, 96e, 101e, 104e), et malgré une énorme occasion pour Danny Rose (112e) et Dier sur corner (115e), ils ont fini par s'en sortir aux tirs au but, grâce à un arrêt salvateur de Pickford et un raté d'Uribe, notamment. Libérés après les échecs cuisants de ces dernières années en huitièmes de finale (1-4 face à l'Allemagne en 2014 ; 1-2 contre l'Islande en 2016), l'Angleterre reprend goût aux matches à élimination directe. De là à enchaîner face à la Suède samedi à 16h00 ?

0
0