Eurosport

Coupe du monde : les JO 2008 ou le "début de l'aventure belge"

Les JO 2008 ou le "début de l'aventure belge"
Par AFP

Le 09/07/2018 à 19:25Mis à jour Le 09/07/2018 à 19:48

"En Belgique, on se sentait toujours un peu plus faible que l'autre", mais depuis les JO 2008, les Diables Rouges se sont débarrassés de leurs complexes pour prétendre au sacre mondial, a confié à l'AFP Jean-François De Sart, l'ancien sélectionneur des Espoirs.

Le succès actuel de la "génération dorée" du foot belge trouve-t-il ses origines dans votre parcours à l'Euro Espoirs 2007 puis aux JO 2008 ?

Jean-François De Sart : "Le début de l'aventure a commencé là. A ce moment-là, l'équipe A ne faisait pas de bons résultats (71e place au classement FIFA en juin 2007, ndlr), c'était un peu la morosité qui dominait au niveau du football belge. Et avec l'équipe Espoirs on faisait régulièrement de bons résultats depuis plusieurs années. Cette génération avec les Vertonghen, Vermaelen, Dembélé, Witsel, Fellaini, puis Vincent Kompany, qui nous a rejoint un an après aux JO, voilà le noyau dur de cette équipe nationale belge aujourd'hui."

Atteindre à deux reprises les demi-finales, qu'est-ce que cela a permis de changer dans le foot belge ?

J-F.DS : "C'est surtout au niveau de l'approche de la mentalité qu'il y a eu un déclic. En Belgique, on a toujours été un peu peureux, on se sentait toujours un peu plus faible que l'autre. Dans nos valeurs, c'était toujours s'adapter à l'adversaire alors que les Hollandais par exemple se disaient 'nous, on est les meilleurs, il n'y a personne qui peut nous battre'. Cette génération a apporté cette ambition sportive. Le fait d'atteindre les demi-finales de l'Euro puis des JO a conforté cette génération dans l'idée de se dire 'on est aussi des top joueurs capable de viser le top niveau européen voire mondial'."

" La révolution de la formation en Allemagne s'est amorcée après celle de la Belgique"

A partir de là, le cercle vertueux s'est mis en place ?

J-F.DS : "Oui. 2008, c'est aussi l'année où Vincent Kompany a négocié son transfert de Hambourg à Manchester City. Il a été le premier à partir à l'étranger, pour réussir sa carrière de joueur pro, et ça a créé une certaine émulation au sein de tous nos joueurs. On voit où ils sont tous aujourd'hui : ce sont tous des joueurs importants dans des clubs importants de Premier League. Leur qualité mais aussi leur force de travail ont fait en sorte qu'ils sont devenus aujourd'hui des joueurs de très haut niveau."

Quel a été le travail entrepris par la Fédération pour en arriver là ?

J-F.DS : "Les grandes décisions ont été prises au début des années 1990 avec une nouvelle approche au niveau de la formation des jeunes avec un système de foot-étude qui avait été mis en place. Il y a eu une remise en question au niveau de la Fédération. Par exemple, on a décidé de jouer en 4-3-3 et d'appliquer le principe de la zone, et toute cette philosophie clairement définie a été transmise à tous les entraîneurs. Tout le monde regardait dans la même direction. La révolution de la formation en Allemagne s'est amorcée après celle de la Belgique mais ils ont réussi plus vite parce qu'ils ont plus de moyens, mis les choses plus vites en place, avec un réservoir beaucoup plus large. Mais la démarche en Belgique a eu lieu avant celle de l'Allemagne."

" Hormis le Brésil et la France, je ne pense pas qu'il y a d'autres équipes qui ont une telle conjugaison de talents d'aussi grand niveau"

La Belgique est-elle devenue la plus grande "mine d'or" de talents au monde ?

J-F.DS : "Aujourd'hui quand vous partez à l'étranger et que vous dites que vous êtes belge, automatiquement il y a du respect par rapport à cela. On nous dit 'Comment faites-vous ? La formation en Belgique est extraordinaire, quel est votre secret ?' C'est aussi un concours de circonstance. Quand vous avez des joueurs comme Courtois, Kompany, Fellaini, Witsel, De Bruyne, Lukaku, Hazard qui sont en même temps dans la même équipe... (il souffle) C'est extraordinaire! Hormis le Brésil et la France, je ne pense pas qu'il y a d'autres équipes qui ont une telle conjugaison de talents d'aussi grand niveau."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313