Getty Images

Harry Kane arrache la victoire pour l'Angleterre contre la Tunisie (2-1)

Harry saves the Queen

Le 18/06/2018 à 21:54Mis à jour Le 18/06/2018 à 22:49

COUPE DU MONDE 2018 - L'Angleterre a longtemps buté sur la défense de la Tunisie avant d'être sauvée par Harry Kane (2-1), auteur d'un doublé lundi à Volgograd.

L'Angleterre a longtemps cru que l'histoire allait se répéter. Que son inefficacité chronique lui coûterait, une fois de plus, la victoire. Mais c'était sans compter sur l'inévitable Harry Kane. Le buteur a délivré sa sélection dans le temps additionnel pour lui permettre de battre la Tunisie, lundi soir, à Volgograd (2-1). Un court succès qui lance de manière positive le tournoi pour les Three Lions, en tête groupe G en compagnie de la Belgique, facile vainqueur du Panama plus tôt dans la journée (3-0).

Les coéquipiers de Naïm Sliti s'en voudront certainement de ne pas avoir tenu le nul jusqu'au bout. Mais si ce point était encore à leur portée, ce n'est pas en raison d'une prestation défensive de grande qualité. Mais du manque de réalisme de leurs adversaires. Car les hommes de Gareth Southgate se sont procurés un nombre important de situations favorables dans le camp tunisien, surtout en première période. Sans parvenir à les convertir.

Kane, buteur par deux fois sur corner

L'Angleterre a démarré le match en mettant beaucoup de vitesse dans ses offensives. Rapidement, la Tunisie a été dépassée. Mouez Hassen a dû s'employer face à Jesse Lingard (2e), Jordan Henderson (4e) et John Stones. Mais sur cette dernière action, consécutive à un corner, le ballon est revenu dans les pieds d'Harry Kane, qui a battu le gardien de Châteauroux à bout portant (1-1, 11e). Avant que celui-ci ne soit contraint de quitter la pelouse, en larmes, après s'être blessé à une épaule.

Complètement dépassés face aux vagues anglaises, les Aigles de Carthage ont continué de subir les débats. Les occasions se sont succédé avec une rare fréquence (18e, 24e). Les Anglais avaient d'ailleurs cadré six frappes à la pause, du jamais-vu depuis le début de la compétition. Et comme souvent dans ces cas-là, l'équipe qui ne sait pas faire le break a fini par le payer. Après une faute sifflée à l'encontre de Kyle Walker sur Fakhreddine Ben Youssef dans la surface pour un coude baladeur, Ferjani Sassi a égalisé sur penalty (1-1, 35e). Lingard a tenté de lui répondre mais son tir a heurté le poteau (44e).

Au retour des vestiaires, la domination n'a pas changé de camp. Mais la Tunisie a mieux défendu - parfois en commettant des fautes, y compris dans la surface -, tandis que l'Angleterre s'est montrée nettement plus prévisible dans ses offensives. Et c'est sur un deuxième corner bien exploité que Kane est parvenu à donner les trois points à sa sélection alors que celle-ci semblait perdre progressivement espoir (2-1, 90e). De quoi aborder la rencontre face au Panama, peut-être déjà décisive, avec une certaine sérénité.

0
0