Getty Images

L'antisèche : A la Croatie l'histoire, à l'Angleterre les cauchemars

L'antisèche : A la Croatie l'histoire, à l'Angleterre les cauchemars

Le 11/07/2018 à 23:46Mis à jour Le 12/07/2018 à 08:49

COUPE DU MONDE - Au bout des prolongations et dans un match que les Anglais ont longtemps maîtrisé, ce sont bien les Croates qui se sont invités au banquet final, dimanche face à l'équipe de France. D'une incroyable résilience, les hommes de Zlatko Dalic sont allés chercher avec leurs tripes et beaucoup de courage la première finale de Coupe du monde de leur histoire. Notre antisèche.

Le jeu : Les Anglais vont en faire des cauchemars

Un début de match parfait. Un but sur coup franc au bout de cinq petites minutes de jeu. Face à des Croates en panne d'essence, la messe semblait dite. On voyait alors les Anglais se diriger tranquillement vers une deuxième finale de Coupe du monde de leur histoire. Mais rien ne s'est passé comme prévu pour une équipe d'Angleterre qui va longtemps ressasser cette nuit du 11 juillet.

En arrêtant de jouer en première période, les Anglais ont complètement déjoué. Et permis aux Croates d'y croire. Tel Benjamin Button, plus l'heure avançait dans la nuit moscovite, plus les Croates semblaient retrouver une seconde jeunesse. Dans une seconde période ennuyeuse et sur un but de Perisic peu après l'heure de jeu, les hommes de Southgate ont encaissé un uppercut. Ils ne s'en relèveront jamais et peuvent avoir d'énormes regrets.

Les joueurs : Perisic super héros, Pickford bien seul

Très discret depuis le début de la compétition Ivan Perisic est sorti de sa boîte au bon moment. D'abord en égalisant d'un superbe geste acrobatique et enfin en offrant à Mandzukic la balle du K.-O. Modric, invisible en première période est monté en puissance à l'image de toute la sélection aux damiers. Immense dans le combat, Lovren et Vida ont été précieux en défense.

Côté Anglais, Pickford a encore prouvé que l'Angleterre avait peut-être trouvé son gardien pour les quinze prochaines années. Encore auteur de plusieurs parades incroyables, le portier anglais ne peut rien sur les deux buts, abandonné par sa défense sur le second. La petite merveille de coup franc de Trippier ne suffisait pas. Pas plus que les accélérations de Sterling dans les 20 premières minutes du match.

Le facteur X : 56e minute de jeu, Lovren empêche le break anglais

En sortant la tête de Kane sur sa ligne alors que tout le Royaume voyait déjà le ballon au fond des filets, Lovren a sauvé ses partenaires. Derrière, les Anglais ont perdu le fil du match. Et de leur destin. 12 minute plus tard les Croates égaliseront, laissant les Anglais seuls avec leurs regrets.

Le tweet "petit nouveau"

La stat : 4/5

L'Angleterre a perdu quatre de ses cinq demi-finales disputées dans les tournoi majeurs. Depuis leur sacre mondial en 1966, les Anglais restent sur quatre défaites de suite au porte d'une finale mondiale ou continentale. A l'Euro 1968 face à la Yougoslavie, au Mondial 1990 et à l'Euro 1996 contre l'Allemagne et désormais à la Coupe du monde 2018 face à la Croatie.

La décla

Mario Mandzukic

" C'est incroyable! Je crois qu'on n'est pas encore conscients de ce qui vient d'arriver. Ce n'est pas vraiment un miracle, on a accompli quelque chose que seuls les grands joueurs peuvent accomplir. On a joué avec le coeur. Vous voyez tout le monde nous soutient"

La question : La faute à l'Angleterre ou au mérite des Croates ?

Les Anglais vont le regretter. Pendant des années. En arrêtant totalement de jouer après leur ouverture du score, les Anglais se sont tirés une balle dans le pied. Cette finale face aux voisins français semblait leur être promise. Mais pour obtenir le droit de disputer une finale mondiale, il fallait en montrer plus que ce que les Anglais ont montré ce mercredi soir à Moscou.

Si les Croates n'ont pas volé leur qualification, une nouvelle fois au bout de la prolongation, ils pourront remercier la sélection des Three Lions. Le mérite des Croates aura été d'y croire. Jusqu'au bout. Les Bleus sont prévenus.

Sime Vrsaljko célèbre la qualification de la Croatie face à l'Angleterre

Sime Vrsaljko célèbre la qualification de la Croatie face à l'AngleterreGetty Images

0
0