Getty Images

Coupe du monde - Match pour la 3e place : La Belgique et l'Angleterre veulent terminer positivement

Pour finir en beauté

Le 14/07/2018 à 00:50Mis à jour Le 14/07/2018 à 14:12

COUPE DU MONDE – Opposée à l’Angleterre, samedi à Saint-Péterbsourg (16h00), lors du match pour la 3e place, la Belgique veut effacer la déception de sa défaite en demi-finale face à la France. Les Diables partent avec un petit avantage après leur succès face aux Anglais lors du premier tour.

Le contexte

C’est le match d’après. Opposés dans la dite petite finale de la Coupe du monde, samedi, à Saint-Pétersbourg, la Belgique et l’Angleterre vont essayer de terminer leur Mondial du mieux possible. Aussi incroyable que cela puisse paraître, terminer troisième du Mondial a encore un sens et une importance. Demi-finaliste du Mondial 98, la Croatie avait achevé de manière remarquable son parcours en France en battant les Pays-Bas au Parc des Princes il y a vingt ans (1-2). Toute jeune à l’époque, la nation des Balkans avait marqué au fer rouge son histoire et celle de la compétition (on parle toujours de la génération Boban-Suker en 2018).

Quatre années plus tard, c’est la Turquie qui avait laissé son empreinte en venant à bout du pays hôte, la Corée du Sud, au terme d’une superbe rencontre (2-3). Ce match pour la 3e place, c'est aussi une prise de date. Ces deux jeunes sélections doivent voir en lui une point de départ et non un accomplissement.

Malgré leurs funestes destins en demi-finale, Anglais et Belges vont avoir l’objectif de rester de manière indélébile dans le palmarès de la compétition. Surtout, ils vont pouvoir perpétuer la tradition de la petite finale sympa. Depuis vingt ans, les rencontres les plus inutiles de la compétition sont aussi les plus plaisantes. Débridées, ouvertes, dépourvue d'une pression importante, elles ont toujours offert du spectacle et des buts (voir les 3 chiffres à retenir). C'est le contexte qui veut ça. Mais ça se prend. C'est un apéritif estival sucré avant le plat de résistance du dimanche.

L’histoire de ce Belgique - Angleterre est aussi symbolique. Tombées dans le même groupe lors du premier tour, les deux nations s’étaient affrontées dans un drôle de contexte lors de la dernière journée. Déjà qualifiées et obligées de se disputer la première place – qui assurait un parcours plus difficile en phase finale au vainqueur – Anglais et Belges avaient fait tourner leurs troupes et offert un tout petit spectacle. C'est la Belgique bis qui l'avait emporté (1-0). Place à la petite revanche. Le vainqueur prendra pour la première fois de son histoire la 3e marche du Mondial. Pour leur dernière petite finale, la Belgique (1986) et l'Angleterre (1990) avaient pris la 4e place. La place du con, c'est terminé.

Harry Kane et Gareth Southgate

Le joueur à suivre : Eden Hazard

Si Roberto Martinez a prévu d'aligner la meilleur équipe possible (tout en faisait du management), il est fort probable que l'on aperçoive une dernière fois Eden Hazard. Très bon et régulier lors de ce Mondial, le joueur de Chelsea peut apporter une dernière pièce à son édifice et prendre date avec le titre de meilleur joueur de la compétition. Excellent dans ses choix balles au pied depuis un mois, l'international s'est mué en un joueur plus complet qu'à l'accoutumé en Russie. D'ailleurs sur un strict plan statistique, le joueur formé à Lille, auteur de deux buts et deux passes décisives, devance ses concurrents.

Les 3 chiffres à retenir

  • 2 - C’est la première fois depuis le Mondial 2002 que deux équipes se rencontrent deux fois dans la même compétition. Il y a seize ans, c’est le Brésil et la Turquie qui avaient croisé le fer à deux reprises (au premier tour et en demi-finale).
  • 3 - Depuis l'édition 1978, le match pour la 3e place offre au minimum 3 buts. La dernière fois qu'il y a eu moins c'était lors du Mondial 1974 où la Pologne avait battu le Brésil par la plus petite des marges (0-1).
  • 6 - C'est le nombre de buts marqués par Harry Kane, actuel meilleur buteur de la compétition. Le buteur de Tottenham peut dépasser le mur des six s'il trouve l'ouverture face à la Belgique. Ce dernier n'a été battu qu'une fois depuis 1974, lors du Mondial 2002 par Ronaldo (8 buts).

Ils ont dit

Roberto Martinez (sélectionneur de la Belgique)

" L'approche est très claire, nous allons aligner la meilleure équipe possible. Il sera peut-être nécessaire de procéder à quelques changements vu que ce sera le 7e match disputé en une très courte période de temps. Ce sera le même match tactique. Il n'y aura pas de surprises. On veut partir avec un bon feeling."

Gareth Southgate (sélectionneur de l'Angleterre)

" Il y a beaucoup de motivation. La Belgique nous a déjà battus donc on aimerait régler ça. Nous avons l'occasion de remporter une médaille à la Coupe du monde, ce que seule une autre équipe anglaise a déjà réalisé."

Notre avis :

Toujours compliqué d'analyser ce genre de rencontre. Mais au jeu de la profondeur de banc et de la qualité pure et dure, avantage clair et net à la Belgique. Plutôt fourni en pièces de rechange, le pays du Bénélux semble disposer des meilleurs armes pour gagner cette rencontre, notamment offensivement. Attention à la force des Anglais sur coups de pied arrêtés et à Harry Kane, muet depuis deux rencontres, qui peut parachever son oeuvre et terminer meilleur buteur de la compétition. Romelu Lukaku, 4 buts, sera à l'affût pour cette distinction.

Romelu Lukaku et Thierry Henry
0
0