Le Maroc et la Croatie se neutralisent. Les deux nations avaient beaucoup à perdre dans ce premier match d’un groupe F particulièrement dense mercredi à Al Khor, elles sont finalement reparties chacune avec un point (0-0). Ce résultat conserve les chances de qualification en huitièmes de finale des Lions de l’Atlas et des Vatreni qui se sont longtemps craints. De nombreux duels dans l'entrejeu ont émaillé une rencontre où les offensifs ont peiné à briller. Pour le Maroc, la qualification passera par un résultat face à la Belgique dimanche (14h), quelques heures avant un Croatie-Canada tout aussi décisif (17h).
Le calendrier complet du Mondial - Programme TV
Coupe du monde
La fin gâchée d'une génération (presque) dorée
01/12/2022 À 21:08
Deux outsiders sur le ring et malheur au perdant. Le Maroc et la Croatie s’avançaient avec prudence sur la pelouse du Stade Al-Bayt dans ce premier choc du groupe F. Les finalistes de l’édition 2018 ont d'abord essayé de contourner patiemment le bloc équipe du Maroc, auteur d’un pressing haut intense. La tension a toutefois accompagné les prises de balle des Lions de l’Atlas, coupables de quelques pertes de balle qui auraient pu coûter très cher en première période, comme sur cette frappe lointaine d’Ivan Perisic finalement au-dessus (17e).

Mazraoui sort sur blessure

En face, le potentiel des ailiers virevoltants Sofiane Boufal et Hakim Ziyech n’a pas été pleinement exploité. C’est même l’équipe au damier qui a eu les plus grosses situations en fin de premier acte, avec une double intervention héroïque de Yassine Bono. Le portier du Séville FC a d’abord surgi devant Andrej Kramaric avant de repousser une tentative à bout portant de Nikola Vlasic (45e+1). Auteur d’une reprise à l’entrée de la surface fuyant le cadre (45e+3), Luka Modric a brillé dans un rôle de première rampe sur les transitions mais a aussi commis des grosses fautes. Le capitaine croate a parfois fait son âge (37 ans) par séquences.
Suivez la saison 2 de l'UCI Track Champions League
Le second acte est parti sur les mêmes bases, jusqu’au déboulé de Noussair Mazraoui dans la surface, auteur d’une tête à bout portant repoussée d’une main ferme par Dominik Livakovic (51e). Si l’équipe au damier a été toute proche de répliquer sur corner avec Dejan Lovren (52e), l’inquiétude a accompagné la sortie sur blessure du latéral des Lions de l’Atlas, blessé tout seul lors de son face-à-face. La perte du joueur du Bayern, remplacé à l’heure de jeu (60e), pourrait affaiblir un Maroc engagé dans une lutte de tous les instants pour sortir des poules.

Achraf Hakimi et Mateo Kovacic durant Maroc-Croatie, premier match de poule du Mondial au Qatar.

Crédit: Getty Images

Cette mauvaise nouvelle n’a pas ébranlé la solidité des Rouge et vert, encore dangereux sur un coup franc puissant signé Achraf Hakimi (65e), bien plus en réussite dans l’exercice que son compatriote Ziyech. Mais, à force de harceler le porteur adverse, le Maroc a été logiquement forcé de marquer le pas et redescendre d’un cran, face à une Croatie plus soucieuse de ses efforts.
La fin de rencontre, même légèrement cadenassée, a été à l’avantage des Vatreni, plus entreprenants à l’image d’un Marko Livaja remuant bien que maladroit dans l’avant-dernier geste. Finalement, les deux rivaux se quittent sur un match nul qui ne les écarte pas de la lutte pour les huitièmes, bien au contraire. Pour en savoir plus, il faudra attendre le résultat de Belgique-Canada, ce soir à 20h.
Coupe du monde
"On voulait entrer dans l’histoire" : Le Maroc, en 8es par la grande porte
01/12/2022 À 18:46
Coupe du monde
Le jeudi maudit de Lukaku
01/12/2022 À 18:39