Ce n'était qu'une simple formalité. Il restait juste à obtenir l'aval du conseil fédéral de la Fédération française de football. Et Jean-Pierre Escalettes n'a eu aucun mal à défendre le dossier. Sans surprise, Raymond Domenech a été reconduit à la tête de l'équipe de France. Finaliste de la Coupe du monde 2006 avec les Bleus, le sélectionneur a amplement rempli les missions qui lui avaient été allouées : qualifier les Tricolores pour le Mondial et réaliser un bon parcours en Allemagne. L'ancien patron des Espoirs est donc le premier sélectionneur de l'équipe de France reconduit dans ses fonctions depuis le départ de Roger Lemerre. En 2004, Jacques Santini n'avait pas attendu l'Euro pour quitter la maison France et rejoindre Tottenham.
"Le conseil fédéral de la fédération française a proposé à l'unanimité à Raymond Domenech de poursuivre sa mission de sélectionneur", a déclaré Jean-Pierre Escalettes à la sortie de la réunion. Seule incertitude, on ne sait pas encore pour combien de temps : la FFF oscille entre deux et quatre ans. Compte tenu du précédent Roger Lemerre, douloureux financièrement pour la Fédération, les dirigeants du football français hésitent à offrir des contrats longue durée ou les prolonger précocement.
Euro 2020
Des soucis pour les Bleus, des solutions aussi : les pistes pour que ça change face au Portugal
IL Y A 7 HEURES
Deux ou quatre ans ?
Aimé Jacquet serait lui faveur du maintien de son protégé jusqu'en 2010. Compte tenu de la mission de reconstruction dévolue à Raymond Domenech et des adversaires qui vont se présenter sur la route menant en l'Autriche et en Suisse, hôtes de l'Euro 2008, le directeur technique national souhaiterait que le sélectionneur ait du temps, les moyens et la sérénité suffisante pour construire un attelage qui tienne la route, sans risquer d'être débarqué en cas de coup dur. La FFF acceptera-t-elle ? Si elle ne s'est pas décidée mardi, cela prouve que des dissensions existent à ce sujet.
Cette incertitude ne devrait cependant pas gâcher les vacances de Raymond Domenech. Touché par la défaite, le sélectionneur de l'équipe de France avait assuré à l'issue de la finale ne rester que "sur la déception" et que son avenir personnel n'avait alors "aucune importance". On le retrouvera avec les Bleus le 16 août prochain, en Bosnie-Herzégovine. Ce sera sa vingt-neuvième apparition (15 victoires, 12 nuls et une défaite) sur le banc de l'équipe de France et sa deuxième face à la Bosnie. La Bosnie, souvenez-vous...
Euro 2020
Digne "espère" des sanctions fortes pour les présumés cris racistes
IL Y A 7 HEURES