Reuters

Trezeguet a failli arrêter

Trezeguet a failli arrêter
Par Eurosport

Le 27/12/2006 à 17:00Mis à jour

David Trezeguet a déclaré qu'il avait pensé prendre sa retraite internationale après la finale du Mondial 2006 perdue contre l'Italie pour un tir au but expédié sur la transversale. Trezegol a expliqué à France Football qu'il n'avait "pas la confiance" du

"La nuit qui a suivi la finale, je voulais arrêter (les Bleus). Parce que je n'ai pas connu la confiance de (Raymond) Domenech. Je n'étais pas dans sa tête", a expliqué au bi-hebdomadaire l'attaquant qui revient après un forfait de plus d'un mois (élongation). "J'arrive encore (au Mondial) avec le titre de champion d'Italie, avec 23 buts marqués en championnat, et je reste sur le banc...", a regretté Trezeguet, auteur de 34 buts en 68 sélections, champion du monde 1998 et d'Europe 2000. "Après le Mondial, on a discuté. Domenech connaît mon opinion envers lui et il sait comment il s'est comporté avec moi" , a poursuivi le joueur de la Juventus Turin. "Cependant c'est lui le patron. C'est à moi de m'adapter. (...) Je reste à la disposition de Domenech".

"Pas la confiance de Domenech"

"Le soutien de (sa) famille" l'a fait changer d'avis, mais aussi "l'amour de la France", manifesté notamment lors de la présentation des joueurs au balcon de l'hôtel Crillon, à Paris, le lendemain de la finale perdue. Trezeguet, brisé par son tir au but raté, avait pleuré. Les longs applaudissements du public montraient qu'il n'en voulait pas au buteur. "Ils m'ont fait comprendre qu'on jouait avant tout pour tous ces gens", a-t-il expliqué. Trezeguet est également revenu sur la polémique qui avait suivi sa pâle prestation en Ecosse (0-1) en octobre, en qualification à l'Euro-2008, où il n'avait presque pas touché le ballon. "Pour moi, quelqu'un qui marque autant en équipe nationale a fait ses preuves", martèle-t-il.

Il a rappelé qu'on lui avait imposé de rester à la Juve, malgré la rétrogradation en 2e division à cause de l'affaire des matches truqués. Mais Trezeguet ne regrette pas. "Je veux marquer l'histoire du club", a-t-il expliqué. Enfin, ce joueur d'origine argentine est revenu sur l'affaire Gonzalo Higuain, du nom de ce joueur de River Plate né en France - donc français - qui a manifesté son intérêt pour le maillot bleu mais n'a pas répondu à une première convocation de Domenech en novembre. "Je comprends Higuain, un maillot, il faut le sentir", a estimé Trezeguet, regrettant que la Fédération française se soit contenté d'envoyer un fax plutôt que d'aller voir le joueur en Argentine.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0