Chaos à l'Olympiakos. Trois joueurs du club grec, dont Ruben Semedo, risquent une grosse amende pour avoir pris part dans la nuit de dimanche à lundi à une fête malgré les restrictions liées au coronavirus. Le club engagé en Ligue des champions a "condamné sans équivoque" le comportement de son défenseur Semedo et de ses deux milieux de terrain, le Serbe Lazar Randelovic et le Brésilien Bruno Felipe, qui ont participé à cette fête en compagnie d'une trentaine de personnes sur le toit-terrasse d'un hôtel d'Athènes.

Enfermés dans les toilettes

"Ne pas respecter les interdictions et les règles imposées à notre équipe pour cette saison est inacceptable", a ajouté le club qui a demandé à ses joueurs de s'excuser et a promis de leur infliger une amende "maximum". La police, prévenue par un voisin, a délogé tôt lundi matin une trentaine de fêtards qui ont écopé chacun d'une amende de 300 euros pour non port du masque. Le propriétaire de l'hôtel, âgé de 24 ans, a lui été interpellé et s'est vu infliger 3.000 euros d'amende.
D1 Arkema
Diallo et Hamraoui vont reprendre l'entraînement ce mardi
IL Y A 6 MINUTES
Selon un média grec, une partie des participants se sont enfermés dans les toilettes pour ne pas être découverts. Les joueurs de l'Olympiakos étaient rentrés dimanche de Crête où ils avaient battu OFI (2-0) pour s'installer ainsi en tête du championnat.
Ligue 1
"Inciter le blessé à reprendre" : Aulas evoque un sixième changement pour éviter l'arrêt d'un match
IL Y A 2 HEURES
Ligue des champions
Modric, Brozovic et Perisic : Real-Inter, trois stratèges croates pour une première place
IL Y A 11 HEURES