Didier Deschamps a avoué la semaine dernière à Metz qu’il avait déjà son équipe de départ face à la Roumanie en tête. Et pour cause, il alignera le même onze que face à l’Ecosse si ce n’est qu’Antoine Griezmann reprendra logiquement son aile droite en lieu et place de Kingsley Coman.
Remis de sa contusion au mollet, l’ailier du Bayern a participé à l’opposition mais s'est rangé du côté des remplaçants, l’équipe privée de chasuble. En face, Dimitri Payet a été préféré à Anthony Martial pour le seul poste où flottait vaguement un brin d’incertitude. Le sélectionneur a choisi de faire confiance à son homme en forme, celui capable de débloquer n'importe quelle situation sur coup de pied arrêté.
Euro 2016
Deschamps : "Il faut avoir la boule au ventre, les mâchoires serrées"
09/06/2016 À 17:50
https://i.eurosport.com/2016/06/09/1872950.jpg

Kanté conforté en sentinelle

Pour le reste, du grand classique. C’est la charnière Adil Rami - Laurent Koscielny qui débutera la compétition. La paire a la préférence de Didier Deschamps depuis le début de la compétition et, si le Sévillan a fait passer quelques sueurs froides en préparation, le sélectionneur n’a aucun intérêt à bouleverser ses plans alors que le secteur réclame des automatismes. Il a choisi Rami et il s’y tiendra sauf immense désastre vendredi.
Au milieu, N’Golo Kanté a donné satisfaction face à l’Ecosse à un poste qui n’est pas le sein, celui de sentinelle. Il débutera la compétition dans les mêmes dispositions, flanqué de Paul Pogba et Blaise Matuidi. Charge à lui de faire oublier l’absent de dernière minute, Lassana Diarra. Privé du onze de départ à Metz après avoir disputé 120 minutes en finale de la Ligue des champions une semaine plus tôt, Antoine Griezmann retrouve le onze-type pour la première fois depuis France-Russie où il avait parfaitement orchestré l’orgie offensive des Bleus. Ce sera tout l’enjeu ce vendredi au Stade de France : percer le coffre-fort roumain.
Le onze probable : Lloris - Sagna, Rami, Koscielny, Evra - pogba, Kanté, Matuidi - Griezmann, GIroud, Payet

Antoine Griezmann et Dimitri Payet ont brillé lors de Pays-Bas - France

Crédit: Panoramic

Euro 2016
Ambition, Roumains, critiques, 1998 : Les 9 déclas à retenir de la conf’ des Bleus
08/06/2016 À 13:30
Euro 2016
Deschamps, le romantique derrière le pragmatique
07/06/2016 À 23:35