Trois places en plus. C'est ce qu'a accordé l'UEFA à tous les sélectionneurs de l'Euro compte tenu de la pandémie de Covid-19 qui pourrait fragiliser les effectifs pendant la compétition. Roberto Mancini, le premier à militer pour un élargissement des listes, a donc eu gain de cause. Didier Deschamps aussi. Les Bleus partiront donc à Munich et Budapest à 26 pour un premier tour corsé face à l'Allemagne, la Hongrie et le Portugal.
Si les trois places bonus ne changeront pas le destin des cadres du groupe, d'autres vont sans doute mieux dormir dans les jours qui viennent. Deschamps pourrait-il en profiter pour faire confiance à un joueur auquel il n'a pas donné sa chance jusqu'ici ? Ce n'est pas le style de la maison. A 23 ou 26, le sélectionneur des Bleus ne fera pas dans la fantaisie, sa liste de mars, à 26 déjà, a donné le ton. Voici à qui pourrait profiter la décision de l'UEFA.

Didier Deschamps se couvre la bouche

Crédit: Getty Images

Euro 2020
"L'important, c'est qu'il garde ma confiance" : Benzema cogite, Deschamps le protège
IL Y A 7 HEURES

Gardiens : Areola… en réserve

Derrière Hugo Lloris, Steve Mandanda et Mike Maignan, Alphonse Areola est le quatrième larron. Mais il n'est pas certain que le champion du monde profite de l'élargissement. Le nouveau règlement se montre encore plus ouvert pour les gardiens de but puisqu’il autorise de "remplacer les gardiens de but avant chaque match pendant le tournoi en cas d'incapacité physique même si un ou deux gardiens de la liste des joueurs sont encore disponibles". Areola peut donc rester en réserve si Deschamps souhaite profiter des 26 pour renforcer son vivier de joueur de champ avec un joueur de plus par ligne.

Défenseurs : Mendy, profil parfait

Benjamin Pavard, Raphaël Varane, Lucas Hernandez, Presnel Kimpembe, Clément Lenglet, Kurt Zouma et Lucas Digne auraient été de l'aventure à 23, ils le seront à 26. Léo Dubois voit son avenir s'éclaircir avec trois places supplémentaires. Mais le grand gagnant reste Ferland Mendy. Capable de jouer à gauche et à droite, le Madrilène a le profil parfait pour compléter le groupe. Si Deschamps choisit plutôt un défenseur central, Jules Koundé pourrait en profiter à moins que Dayot Upamecano retrouve la confiance du sélectionneur. Mais l'option Mendy reste la plus crédible.

Ferland Mendy (Real Madrid)

Crédit: Getty Images

Milieux : Duel breton ?

Ils devraient être six à s'attaquer à l'Europe après avoir conquis le monde. Les cas de Paul Pogba, N'Golo Kanté, Adrien Rabiot, sans doute tous titulaires à Munich pour le match d'ouverture, sont réglés. Restent donc trois noms à trouver. Moussa Sissoko, couteau suisse et homme de confiance du sélectionneur, et Tanguy Ndombele, revenu en mars, tiennent la corde. Reste une place à accorder et elle pourrait se jouer entre deux Rennais.
Steven Nzonzi, champion du monde, a le bénéfice de l'expérience et connaît par cœur le rôle de doublure. Eduardo Camavinga, excellent à l'automne dernier, a raté le rendez-vous de mars à cause des Espoirs et a vu son niveau s'effondrer en L1. Mais il incarne l'avenir de la sélection et l'élargissement de la liste pourrait permettre de lui faire goûter à son premier grand rendez-vous international en amortissant les risques. Houssem Aouar et Boubakar Kamara sont un peu dans la même situation. Mais le premier n'est plus titulaire à Lyon, et les blessures ont marqué sa saison, et le second n'a jamais été appelé en Bleu. Ils partent de trop loin sans doute.

Eduardo Camavinga

Crédit: Getty Images

Attaquants : Avantage Lemar

Si Deschamps ajoute un attaquant, ils seront donc huit à former la liste des joueurs offensifs. Derrière, Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Kylian Mbappé et Kingsley Coman, ce passage à 26 valide quasiment la présence de Wissam Ben Yedder, comme doublure en pointe, et d'un Ousmane Dembélé retrouvé en en jambes en mars avec les Bleus.
Déjà de retour à l'entraînement, après une blessure qui a mis en doute sa participation à l'Euro, Anthony Martial sera lui aussi du voyage s'il a totalement récupéré ses moyens. La dernière place se jouera entre deux habitués du groupe, deux champions du monde. Présent à Clairefontaine en mars et convaincant en match, Thomas Lemar a une vraie longueur d'avance et offre à Deschamps un profil atypique et sécurisant. Nabil Fekir pourrait être le 27e de cette liste. Même à 26, cette liste fera forcément des déçus.

Thomas Lemar face au Kazakhstan

Crédit: Getty Images

Euro 2020
Deschamps s'est-il trompé d'hommes face à la Hongrie ?
IL Y A 7 HEURES
Euro 2020
Rabiot, Pogba, Pavard : Qu'est-il arrivé aux héros de Munich ?
IL Y A 7 HEURES