Après les finales des Coupes du monde 1954 et 2014 ou encore la cérémonie d'ouverture des JO 2016, c’est un drôle de match qui s’apprête à être disputé au Maracana. Le Temple du football va temporairement délaisser ses lettres de noblesse pour une mission sanitaire. Alors que la pandémie de coronavirus s’installe peu à peu au Brésil, Flamengo et Fluminense, les clubs qui exploitent le Maracana, ont décidé de mettre l’enceinte à disposition de la ville de Rio. "Dans cette période sombre, je voulais inviter notre grande nation rouge et noire à faire preuve d'espoir et à travailler pour qu'il y ait des jours meilleurs. Prenons soin de nos anciens, aidons ceux qui ont le plus besoin de nous", a notamment indiqué Rodolfo Landim, président du Flamengo dans un communiqué.

Le Maracana pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio.

Crédit: AFP

Football
Groupe C - Ederson : "Je suis le meilleur tireur de penalty de l'équipe"
IL Y A UNE HEURE

Outre les deux rivaux cariocas, les clubs de Botafogo, Corinthians, Santos ou encore Goias ont offert leurs services aux autorités sanitaires. A Sao Paulo, ville la plus touchée par le virus, le stade Pacaembu de Sao Paulo (ancienne antre de Corinthians jusqu’en 2014) a d’ores et déjà été transformé en un hôpital capable d’accueillir plus de 200 lits. De leur côté, les Corinthians ont prêté leur stade pour le transformer en centre de collecte de sang. La mairie de Sao Paulo a également annoncé que 2000 lits supplémentaires seraient installés en plus de ceux du stade Pacaembu.

Ligue 1
Vers une absence de deux mois pour Guirassy
IL Y A 2 HEURES
Ligue des champions
Navas, Marquinhos et Kehrer de retour pour le déplacement à Manchester United
IL Y A 3 HEURES