Lyon reste l'ogre du foot féminin en France. Les joueuses de l'OL, déjà championnes de France, ont remporté la Coupe de France en dominant le PSG en finale à la MMArena du Mans (2-0). Dans un match disputé et engagé, les filles de Patrice Lair, dont c'était la dernière à la tête de l'équipe, ont  fait la différence en seconde période par Lara Dickenmann (57e) et Corinne Petit-Franco (62e) sur deux passes de Louisa Necib. Les Parisiennes, deuxièmes en championnat, voulaient de nouveau tenir tête à l'OL après leur victoire en championnat en janvier (0-1) mais n'ont pas pu renouveler leur exploit.
Le tweet de l'OL
Vexées par leur défaite à Gerland en début d’année (la seule cette saison) et décidées à offrir un bel au-revoir à leur entraîneur, les Fenottes ont rapidement pris les choses en mains dans cette finale entre les deux plus grosses cylindrées françaises. Alignées dans un inhabituel 4-3-3, les tenantes du titre ont pourtant tardé à se procurer de réelles occasions. Dans une première période marquée par la bataille au milieu de terrain et l’intensité physique, les défenses ont su rester hermétiques même si l’avant-centre lyonnaise Lotta Schelin aurait dû mieux négocier son duel avec la gardienne parisienne (38e).
Football féminin
Coronavirus : une joueuse du PSG testée positive
27/06/2020 À 14:15
Lair cède sa place à Prêcheur
De plus en plus mordantes et à l’aise offensivement en seconde période, les championnes de France ont fait reculer leurs adversaires dans leur surface et ont trouvé la faille peu après l’entrée en jeu d’Elise Bussaglia à la place d’Elodie Thomis (55e). Servie par Schelin, Louisa Necib a permis à l’arrière gauche suisse Dickenmann de faire trembler les filets parisiens sur une jolie frappe enroulée (57e). Quasiment dans la foulée, les Lyonnaises ont doublé la mise sur un coup franc de Necib repris de la tête par Corinne Petit-Franco, autre latérale de l’OL (62e).
Malgré les remplacements rapides effectués par le coach parisien Farid Benstiti, ses joueuses n’ont pas réellement réussi à réagir et sont restées en danger sur les contres adverses. Patrice Lair a pu conclure sa carrière lyonnaise sur un dixième titre en quatre ans. Il espère prendre en mains une équipe masculine dans les semaines à venir et sera remplacé par Gérard Prêcheur, ancien directeur de l’INF Clairefontaine, comme l’a annoncé Jean-Michel Aulas à l’issue du match. La saison prochaine, le nouveau coach aura la lourde tâche de maintenir l’hégémonie lyonnaise face à un PSG qui, comme chez les hommes, se renforce en misant sur des stars.
Voir le tweet
Football féminin
Cécile Locatelli : "Trop peu de présidents osent aller dans le football féminin"
01/02/2020 À 16:27
Football féminin
"On a besoin de transmettre" : Echouafni explique pourquoi il est venu dans le foot féminin
01/02/2020 À 15:55