Si l’Australie est davantage réputée pour ses succès avec le ballon oval, le football y joue néanmoins un rôle de plus en plus prégnant notamment auprès des communautés défavorisées. De nombreuses initiatives ont vu le jour un peu partout, de Cairns à Sydney, en passant par Melbourne ou Canberra. Véritable tremplin sociétal, Football United est l’un des meilleurs exemples d’intégration par le football au pays des kangourous.

Mis au point par l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, ce programme vise à renforcer les capacités des jeunes grâce à un football gratuit, accessible et pratiqué de manière régulière. Le dispositif aide également les jeunes à créer leurs parcours à travers des ateliers de leadership et aux entraînements. Il leur permet aussi de développer leur sensibilisation grâce à un suivi et des évaluations poussées. Le programme Football United opère au Myanmar et surtout en Australie, en particulier dans les communautés comptant un grand nombre de familles de réfugiés d'Irak, de Syrie, d'Afghanistan, du Myanmar, de la RDC et du Soudan.

Ligue 1
Aulas décrypte les dossiers Aouar, Depay et Reine-Adelaïde : "On peut imaginer perdre deux joueurs"
IL Y A 18 MINUTES

Originaire d’Afghanistan, Shegofa Hassani est l’une des bénéficiaires de ce programme sur mesure. Et en est même devenue l'une des meilleures ambassadrices notamment avec son travail auprès des Sydney United Girls. Témoignage d’une passionnée de football, qui n’aurait pu imaginer jouer en toute sérénité dans son pays d‘origine.

Peux-tu nous raconter ton histoire personnelle ?

Je suis arrivée en Australie à 9 ans. Nous avons fui l'Afghanistan à cause de la guerre car nous n'y voyions pas d'avenir sûr et serein. J'ai commencé à jouer au football dans le parc avec mes frères et mon papa. Comme mes frères ont commencé à jouer dans un club, j'ai naturellement voulu les suivre, mais au départ ma mère était réticente à cause de notre culture et de ce que les gens pouvaient dire. Nous avons convaincu ma mère de me laisser jouer et je joue aujourd’hui depuis plus de 12 ans. Je suis actuellement joueuse et entraîneuse au sein de Football United. En plus de ça, je gère une équipe de filles afghanes appelée Sydney United Girls. Nous participons chaque année au tournoi national inter-états de football afghan, ici, en Australie. Il y a des joueuses venues des quatre coins du pays !

Aucune de nos filles n'a joué au football en Afghanistan parce que les filles n'étaient pas autorisées à jouer. Bien sûr, cela a changé maintenant puisque nous avons une équipe nationale (classée 142e au classement FIFA, en mars 2019).

Qu'avez-vous essayé de montrer avec ces photos ? Y avait-il un sens plus profond avec ces clichés ?

Les photos montrent Shogofa Rahimi lors d’un entrainement des Sydney United Girls, à Sydney. Shogofa a également été élevé dans une famille pleine de garçons sportifs. Sa passion pour le football a commencé quand elle était enfant lorsqu'elle jouait avec ses frères. Cependant, elle a hésité à aller plus loin en raison des barrières culturelles et de sa famille. Après des années à abandonner tout espoir de jouer au football, elle a finalement eu l'opportunité de jouer avec les Sydney United Girls. C’est grâce à son frère, qui l'a présentée à l'équipe. Au début, ses parents n'approuvaient pas, mais ils ont appris à l'accepter et à l'encourager à poursuivre ses rêves.

J'ai essayé de prendre en photo les filles dans l'instant, quand elles apprécient l’entraînement même si on s’entraîne dans l'obscurité, à la nuit tombée. Nous nous entraînons dans le parc local, sans accès aux installations du club.

Shegofa Hassani - Sydney United Girls

Crédit: From Official Website

Pourquoi le football est-il important pour toi et ta communauté ?

Je me sens comme si j'étais vraiment moi-même lorsque je suis sur le terrain de football. C'est là que je me sens le plus épanouie et le plus connectée avec les gens autour de moi. Et récemment, cela m'a donné l'occasion de renouer avec ma communauté afghane et ma culture grâce à l'équipe. C'est important pour ma communauté parce que beaucoup de personnes pensent toujours que les filles afghanes ne devraient pas faire du sport. Football United nous donne l’opportunité de leur prouver le contraire et de rester actives et socialement connectées.

Jouez-vous maintenant au football avec des Australiens ? Comment trouvez-vous le peuple australien de manière générale ?

Oui. Nous essayons de jouer dans des tournois et d'organiser des matchs amicaux avec d'autres équipes pour nous mettre au défi. Même si nous sommes une équipe afghane, tout le monde est le bienvenu pour s'entraîner avec nous. Nous trouvons que les Australiens sont gentils et accueillants.

Quelles sont tes ambitions pour l'avenir ?

Je veux que de plus en plus de filles afghanes rêvent grand et suivent leurs rêves. Trop de filles de notre pays ne font que rêver et ne suivent pas ces rêves à cause des barrières culturelles, familiales et financières. Nous avons pour objectif d’éliminer les obstacles en renforçant la confiance, en étant visibles et en faisant vivre notre passion.

Serie A
Nouveau festival pour l'Inter
IL Y A UNE HEURE
Ligue 1
Lyon tient sa recrue star : Paquetá arrive en provenance du Milan
IL Y A UNE HEURE