Quatre cents personnes, dont plusieurs vedettes françaises du football, ont rendu, mardi en l'église Notre-Dame de Plaine Fleurie à Meylan (Isère), un dernier hommage à Albert Batteux, ancien entraîneur du Stade de Reims, de Saint-Etienne et de l'équipe de France.
Albert Batteux est décédé vendredi à Grenoble, à l'âge de 83 ans, des suites de la maladie d'Alzheimer, et la cruauté de cette maladie a été longuement évoquée par les trois filles de l'ancien joueur et par ses petits enfants durant la cérémonie.
Ligue des champions
Sur le papier, c’est royal
IL Y A 10 HEURES
De nombreuses vedettes du football français, les anciens entraîneurs de l'équipe de France Aimé Jacquet et Michel Hidalgo, qui ont porté son cercueil, l'actuel sélectionneur des Bleus Jacques Santini, d'anciennes vedettes du stade de Reims comme Raymond Kopa et Just Fontaine, de Saint-Etienne, comme Robert Herbin, ou encore de Lyon avec Bernard Lacombe, ont assisté à une bénédiction émouvante, rythmée par de nombreuses chansons des Compagnons de la Chanson, d'Yves Montand et de Michel Delpech, que l'ancien footballeur aimait tant.
Les trois filles d'Albert Batteux, Catherine, Christine, et Brigitte ont rappelé avec émotion la droiture absolue de leur père qui, lorsqu'il entraînait Reims, avait demandé à l'arbitre l'expulsion d'un de ses joueurs coupable d'un mauvais geste.
"L'équipe des anges"
Et puis elles ont évoqué la maladie "qui s'est infiltrée insidieusement dans sa vie". "Nous avons partagé des moments de tendresse tellement intenses qu'ils t'ont fait supporter, qu'ils nous ont fait supporter, la cruauté de cette maladie" a affirmé une de ses filles. Et puis cinq petits enfants ont retracé, à la manière d'un compte-rendu d'un match, leur bonheur partagé avec leur "Pépé Bébert". Leur hommage s'est achevé ainsi: "Prolongation, tu es transféré au club du paradis pour entraîner ta future équipe, l'équipe des anges". Albert Batteux a été inhumé peu après, dans l'intimité, dans un des cimetières de Meylan.
Albert Batteux avait entraîné Reims de 1950 à 1963, remportant avec l'équipe champenoise cinq titres de champion de France et la Coupe de France en 1958. Il avait également mené le Stade de Reims à deux finales de Coupe d'Europe des champions en 1956 et en 1959 contre le Real Madrid. Il avait ensuite été l'entraîneur de Saint-Etienne de 1967 à 1972, obtenant avec l'équipe stéphanoise quatre titres de champion de France et deux Coupes de France. Il avait également été l'entraîneur en 1958 de l'équipe de France, avec laquelle il avait obtenu la troisième place de la Coupe du monde en Suède.
Ligue des champions
Populaire, victorieux et adulé : Ancelotti, comme un roi en Italie
IL Y A 10 HEURES
Ligue des champions
Liverpool, l'art de se relever de tout
IL Y A 10 HEURES