L1 à 18 clubs ? "Niveau CM1", l'argument trop méchant des anti-Thiriez

"Niveau CM1" : l'argument trop méchant des anti-Thiriez
Par Eurosport

Le 27/09/2013 à 21:26Mis à jour Le 27/09/2013 à 21:43

Pour protester contre le projet de retour d'une L1 à 18 clubs, Jean-François Fortin a insinué que ses partisans avaient "un niveau CM1". Il a tout faux. Il suffit de parcourir le programme scolaire du Cours Moyen pour se rendre compte que Frédéric Thiriez, Frédéric de Saint-Sernin, Vincent Labune et Jean-Michel Aulas ont acquis tous les apprentissages.

"C’est une réflexion du niveau d’un élève de CM1." Trop méchant Jean-François Fortin ! Le président de Caen a sorti ses griffes, vendredi dans L'Equipe, pour dévaloriser les dirigeants français favorables à un passage de la Ligue 1 à dix-huit clubs. Sceptiques sur l'élégance de l'argument, nous nous sommes permis de vérifier, en nous plongeant dans les programmes scolaires du Cours Moyen, première année, ce qui était attendu des élèves.

Lire des textes de plus en plus longs

En matière de texte à rallonge, Frédéric de Saint-Sernin en connaît un rayon. Président du Stade rennais et ancien habitué des arcanes du monde politique, il a même réussi à tenir jusqu’au bout de Montpellier-Rennes, 0-0 bien trop long, ce jeudi. "Si on a moins de matches, on peut peut-être réduire l’effectif pro d’un ou deux joueurs" dit-il. Admis en classe supérieure.

Eurosport

Langage oral : raconter, décrire, exposer

Voilà qui ne devrait pas effrayer le porteur du projet, le président de la Ligue Frédéric Thiriez, avocat de profession et grand habitué de la plaidoirie. Pour preuve, cela fait déjà dix-huit ans qu’il fait avaler la présence de la Coupe de la Ligue aux acteurs du foot. "La France n’a pas les moyens d’avoir vingt clubs". L’exposé est précis, tranchant. L'élève Thiriez sait où il va. Admis en classe supérieure.

AFP

Ecrire des textes de son propre cru, enrichissement de l'orthographe, du vocabulaire, de la grammaire

Avec son passé de conseiller en communication, Vincent Labrune, président de l’OM, n’est pas en reste niveau vocabulaire. "Il faut arrêter de jouer en semaine, ça nous fait perdre de l’argent au niveau de la billetterie" clame-t-il. Bien sûr, ça n’a pas le niveau de Pape Diouf, qui aurait dit : "Il est incontestable que le fait de jouer en semaine entraîne mécaniquement une déperdition dans les ressources financières auxquelles le club pourrait prétendre". Mais Labrune mérite les encouragements et un passage en classe supérieure.

Organisation et gestions de données : savoir organiser les données d'un problème

Jean-Michel Aulas, président de l’OL et homme d’affaires à succès, n’a plus rien à prouver en termes de gestion - du moins au niveau de son entreprise, la CEGID. "Je suis pour tout ce qui permet aux clubs disputant des compétitions européennes d’avoir les meilleures chances de gagner des matches et de rapporter des points à la France". 25 millions en plus dans le budget, multiplié par la hausse du coefficient UEFA, ça lui parle à JMA. Admis en classe supérieure.

Eurosport

Nombres et calcul : multiplication, soustraction, début division

"A vingt, on se répartit la pénurie". Voilà le genre de remarque qui fait sauter au plafond le président Fortin. Gérant d’un domaine viticole, garant de la gestion méga-prudente de M6 à Bordeaux, Jean-Louis Triaud s’y connaît pourtant en termes de comptabilité. Admis en classe supérieure.


Apprendre des poèmes par cœur. S’initier aux jeux théâtraux

Pour Frédéric Thiriez, les Fables de La Fontaine sont déjà loin. Grand amateur d’opéra, il a même déjà joué dans un Opéra-Bouffe. "Mon opinion n’a aucun intérêt, il faut que les clubs soient d’accord". Diantre, le masque de la modestie sous le sens du lyrisme. Admis en classe supérieure.

Panoramic

Education civique : adopter une attitude responsable

"Je n’ai pas d’avis tranché. Je ne suis ni pour ni contre. C’est une bonne chose d’en discuter entre nous", estime pour sa part Olivier Sadran, le président de Toulouse, qui tempère le débat, civique au possible. Admis en classe supérieure avec les félicitations du jury.

Conseil de classe

Jean-François Fortin s’est un peu emballé. Le programme est formel, les cinq présidents qui se sont prononcés pour la L1 à dix-huit clubs ont au moins le niveau CM2. Quant à savoir si ces apprentissages fondamentaux permettront de faire passer le projet, c’est une autre histoire.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0