La folle hypothèse a duré à peine deux heures. Revoir Neymar disputer la finale de la Coupe du monde en cas de qualification du Brésil face à l’Allemagne mardi, c'était l'idée avancée par Globo aux alentours de minuit en France. Le quotidien brésilien expliquait que l’attaquant avait étudié avec plusieurs médecins samedi (deux du club de Santos et un spécialiste de la colonne vertébrale) la possibilité de jouer sous infiltrations dimanche prochain, alors que sa fissure à une vertèbre contractée face à la Colombie en quart de finale (2-1) nécessitait initialement 40 jours de repos. Un scénario inimaginable à la vue des images de sa sortie sur un brancard.

Le coup de genou de Zuniga sur Neymar

Crédit: Panoramic

C’est le médecin de la Fédération qui est venu couper court à toute possibilité, dans l'émission de télévision Domingao do Faustao. Pour José Luiz Runco, aucun doute possible. L’attaquant de la Seleçao n’a "aucune chance de jouer le 13 juillet si jamais le Brésil se qualifie.""On ne va pas créer une quelconque forme d’illusion envers notre population sur quelque chose qui n’existe pas, ajoute-t-il. Aujourd’hui, Neymar a une lésion stable sur la colonne qui nécessite une consolidation osseuse. Si un autre impact vient s’ajouter, ça deviendra instable et ça créera des problèmes pour Neymar le joueur et Neymar l’homme."
Coupe du monde
La lettre de Zuniga à Neymar : "Je regrette profondément"
05/07/2014 À 20:16

L’attachée de presse avait éteint la première "l’incendie"

Quelques minutes plus tôt, c’est l’attachée de presse du joueur qui était venue calmer les premiers espoirs à travers un communiqué de presse. "Les visites des médecins de Santos étaient des visites de courtoisie [...] Neymar est jusqu'à la fin de la Coupe du monde sous la responsabilité du Docteur José Luis Runco [...] Toute information divergente est de la pure spéculation [...] Si Neymar venait à être en conditions médicales de jouer un match avant la durée d'indisponibilité initialement prévue, ce serait en fonction d'une évolution positive du traitement effectué [...] Aucun traitement alternatif n'a été discuté. Son retour sur les terrains dépend de sa gestion des fortes douleurs qu'il ressent."
Globo avait évoqué une visite de médecins chez Neymar samedi. Ces derniers l’auraient ausculté et soulevé la possibilité de réaliser des infiltrations dès mercredi. Leur diagnostic prenait en compte le fait que la vertèbre touchée, la L3, est considérée comme la moins à risque lorsqu’il s’agit de cette région du dos. Et que sa blessure était répertoriée du groupe C (rotations) dans la classification scientifique, la A (compressions) et la B (ruptures) étant plus sérieuses. Globo expliquait également que l’entourage du joueur était allé jusqu'à vérifier qu’il ne tomberait pas sous le coup d’un cas de dopage s’il venait à prendre ce traitement.
Le tweet de Neymar
Coupe du monde
Le Brésil poursuit sans Neymar, forfait pour le reste de la Coupe du monde !
05/07/2014 À 00:08
Coupe du monde
Un groupe de BTP admet avoir participé à un cartel pour truquer les marchés
05/12/2016 À 22:55