Comment mettre un stade à l'ombre sans lui construire un toit ? C'est le challenge que se sont fixé des scientifiques de l'Université du Qatar afin de répondre au problème lié à la chaleur pour la Coupe du monde 2022, où la température pourrait atteindre jusqu'à 50°. Le système imaginé s'apparente à un nuage artificiel dont le mouvement suivrait celui du soleil afin de mettre les joueurs et le public à l'ombre durant l'intégralité du match. Une prouesse technologique encore jamais réalisée jusqu'ici.
Ce nuage artificiel, s'il voit le jour, aura une forme de soucoupe volante, construite avec des matériaux ultra-légers et de la fibre de carbone. Rempli d'hélium pour lui permettre de flotter dans le ciel, le nuage sera alimenté par des capteurs solaires et donnera l'impression de se déplacer comme un hélicoptère. Il sera guidé par télécommande pour suivre les mouvements du soleil d'Est en Ouest et agir comme une sorte de bouclier, afin de protéger les joueurs et les spectateurs du rayonnement solaire. Un nuage artificiel coûterait 500.000 dollars selon les premières estimations. Reste à savoir si ce concept sera effectivement réalisé, où si les Qataris vont privilégier les stades climatisés comme cela a été évoqué.
Ligue 1
Galtier prévient : "J’ai la possibilité de changer certaines choses… et je vais le faire"
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
Payet, le match d'après
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
Exigence et concurrence : pourquoi Cherki n'est pas encore sorti de la salle d'attente
IL Y A 3 HEURES