Le sens du timing. C’est à quelques jours de l’élection du nouveau président de la FIFA (26 février) que la cour d’appel de la FIFA a décidé de statuer sur les suspensions de Sepp Blatter et Michel Platini. Selon un communiqué de la FIFA, les deux hommes voient leurs suspensions réduites de 8 à 6 ans. "La commission de recours a partiellement confirmé la décision de la chambre de jugement de la commission d'éthique concernant Joseph Blatter et Michel Platini dont la suspension a été réduite de huit à six ans", a indiqué la Fifa dans son texte.

Football
Furieux contre cette "décision insultante et honteuse", Platini va saisir le TAS
24/02/2016 À 18:48

La commission a rejeté les appels des deux hommes, estimant qu'ils étaient bien coupables d'avoir violé quatre articles du code d'éthique et étaient coupables notamment de conflit d'intérêt. Mais les preuves présentées "n'ont pas permis de montrer qu'ils étaient coupables de corruption", a ajouté la commission de recours. Pour réduire leur peine, la commission des recours a pris en compte "les activités et les services" que les deux hommes ont "rendu à la Fifa, à l'UEFA et au football pendant des années".

Les deux hommes n'en restent pas moins suspendus pour six ans de toute activité liée au football, une peine qui prive Platini de la présidence de l'UEFA. Blatter devra en outre payer une amende de 50.000 francs suisses (45.900 euros) et Platini de 80.000 CHF (73.500 euros).

Les suspensions de Blatter et Platini réduites de 8 à 6 ans en appel

Le deux comptent saisir le TAS

Les deux hommes ont déjà annoncé leur intention de saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) pour contester la décision. Une "décision insultante, honteuse et un déni de droit", "en réalité une décision politique", s'est agacé Michel Platini. ". Sepp Blatter s'est lui dit "profondément déçu". En décembre dernier, les deux hommes avait été jugés coupables de "conflit d’intérêt" et de "gestion déloyale par la FIFA". Suspendu pendant huit ans dans un premier temps, les deux hommes avaient fait appel de leur condamnation. En cause, le paiement de 1.8 million d’euros de l’institution à Michel Platini en 2011, sans trace écrite et pour un travail de conseiller achevé en 2002.

En février, Michel Platini avait passé plus de huit heures devant la commission de recours de la FIFA pour défendre son cas. Sepp Blatter, président démissionnaire de l’institution, l’avait imité dans la foulée. En l’état, la réduction de suspension ne change pas grand-chose pour les deux hommes. Sepp Blatter devrait se retirer du devant de la scène tandis que Michel Platini ne peut plus être candidat pour l’élection à venir.

Michel Platini - 2016

Crédit: AFP

Football
Qatar, Platini, foi, suspension : les 4 leçons de Blatter à la tête de la FIFA
24/02/2016 À 08:28
Football
Blatter : "Je ne crois plus qu’on soit ennemis avec Platini"
18/02/2016 À 21:22