Eurosport

Revue de presse après le Clasico: "Messi a été une ombre"

"Messi a été une ombre"
Par Eurosport

Le 27/02/2013 à 12:12Mis à jour Le 27/02/2013 à 13:47

La performance de Ronaldo et Messi, l'humiliation infligée et une action de jeu confuse : voici de quoi l'on parle dans la presse mondiale après le Clasico.

"No way to mess with Ron!" Autrement dit : "Pas moyen de blaguer avec Cristiano Ronaldo". Un jeu de mot avec le Camp Nou, Messi et CR7, qui barre la une du Sun. Comme pour toute la presse sportive mondiale, impossible pour le quotidien britannique de ne pas revenir sur la leçon donnée par le Real Madrid à Barcelone (1-3) mardi soir, en demi-finale retour de la Coupe du Roi. Une "humiliation" même, selon le journal argentin La Nacion et le quotidien madrilène Marca, pour qui le Real Madrid a "dévoré le Barça". "Madrid a anéanti Barcelone", dit même El Mundo.

Les quotidiens catalans sont évidemment un peu plus mesurés. "Le Real a mis le Barça K.-O.", concède tout de même El Mundo Deportivo sur son site Internet, en plus de titrer sa version papier par un cinglant "Sans excuses". Tandis que pour Sport, "Ce fut un désastre mais... Il faut se relever". En revanche, le site Internet indique juste que "Madrid efface le Barça de la Coupe". Une large place est néanmoins accordée, chez ces journaux catalans, à un penalty qui aurait pu être sifflé pour le Barça à la suite d'une charge de Xabi Alonso sur Pedro à la 34e minute de jeu. L'arbitre, Undiano Mallenco, avait déjà fait l'objet avant le match d'une petite guerre par médias interposés entre les coaches des deux clubs.

Messi , "l e reflet de la frustration du Barça "

From Official Website

"Ils ont abattu le champion", titre de son côté le journal mexicain Record. Au Portugal, A Bola salue le "Show du Real", O Jogo consacre son appel de une aux "records pulvérisés de Ronaldo au Camp Nou" (c'est la sixième fois de suite qu'il marque au Camp Nou), tandis qu'en Italie La Gazzetta dello Sport parle des "rires du Real et de Ronaldo", chez un "Barcelone K.-O. chez lui". La tension et l'euphorie retombée, Marca, dans la matinée, consacrait la tête de son site Internet à une photo de Messi dépité avec les Madrilènes flous en arrière-plan. En se projetant sur le rendez-vous européen de la semaine prochaine : "Et maintenant, au tour de Manchester !"

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313