Un duel rempli de tension et de spectacle sur la pelouse du FC Porto, qui s'est imposé face au Benfica Lisbonne ce jeudi soir (3-1). Après une première demi-heure assez équilibrée, les joueurs de Sergio Conceiçao ont longtemps pensé plier l’affaire en trois minutes. Sur une touche rapidement jouée et conclue dans la foulée par Fabio Vieira (34e ) et un centre d’Otavio pour Pepê (37e), la domination des locaux s’est montrée en deux éclairs.
Benfica était alors plus bas que terre, mais Roman Yaremchuk (47e) a permis aux Lisboètes d’y croire encore au retour des vestiaires. Le temps d’un instant seulement, car l’exclusion du capitaine André Almeida (49e) est venue réduire leurs derniers espoirs à néant. Un troisième but de Mehdi Taremi (69e) sur une nouvelle erreur de la défense benfiquiste a propulsé le FC Porto vers un succès capital dans la course au titre. Une onzième victoire d’affilée en championnat qui lui permet de reprendre la tête, en compagnie du Sporting Lisbonne.
Liga Portugaise
Un succès sur la pelouse de Benfica et Porto reprend son trône
07/05/2022 À 19:21
Une semaine après une victoire 3-0 face à ce même Benfica Lisbonne en huitièmes de finale de Coupe du Portugal, les partenaires d’Otavio n’ont pas fait dans la demi-mesure. Avec de l’intensité d’entrée de jeu – marqué par un but refusé via le VAR pour un léger hors-jeu de l’intenable Pepê (23e) - et surtout plus de maîtrise collective, les Dragons ont mis les Aigles à leurs pieds puis sous l’eau en un claquement de doigts à l’issue du premier acte. Le tournant du match reste l’expulsion pour un deuxième carton jaune du capitaine de Benfica, André Almeida. Son geste brutal sur Otavio a précipité les Lisboètes vers la défaite assurée, alors que Roman Yaremchuk, déjà le danger principal danger benfiquiste en première mi-temps, avait réduit la marque et climatisé l’Estadio do Dragão.

Porto garde le rythme et plonge le Benfica dans le doute

Malgré quelques frayeurs en deuxième mi-temps pour Porto, comme ce retour de justesse de Zaidu Sanusi sur une contre-attaque éclair de la paire Rafa Silva-Gonçalo Ramos (63e), l’essentiel était déjà là. La dernière banderille plantée dans le dos de la défense de Benfica par l’avant-centre Mehdi Taremi résume la physionomie d’une rencontre où les absences défensives du Benfica ont laissé la porte grande ouverte à son rival éternel. La vitesse et le réalisme des attaquants (3 buts en 6 tirs cadrés) ont donné un temps d’avance au FC Porto. Irrattrapable pour un collectif lisboète à la dérive depuis le départ de son entraîneur Jorge Jesus, deux jours avant ce classique du football portugais, sur fond de désaccord avec la direction.
Depuis sa défaite contre l’Atlético Madrid (1-3), le 7 décembre dernier, à l’issue d’un match capital pour la qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions, le FC Porto (1er, 44 pts) remonte la pente en championnat et conserve sa vitesse de croisière (14 victoires, 2 nuls) pour rester au contact du Sporting Portugal (2e, 44 pts), le champion en titre. Ce résultat ressemble fort à un tournant pour le Benfica Lisbonne (3e, 37 pts) et la première de Nélson Veríssimo sur le banc.
Avec sept unités de retard sur le duo de tête, le club le plus titré du Portugal - avec 37 titres de champion - a certainement déjà fait une croix sur le championnat. Les Lisboètes doivent désormais se concentrer sur leur dernier grand objectif de la saison, avec une double confrontation en février prochain face à l’Ajax Amsterdam, en huitièmes de finale de Ligue des champions.

Mehdi Taremi (FC Porto) et Julian Weigl (Benfica Lisbonne) / Primeira Liga

Crédit: Getty Images

Football
Premier sacre pour le Benfica en Youth League
25/04/2022 À 22:31
Ligue des champions
Un nul débridé et Liverpool accède au dernier carré
13/04/2022 À 20:55