Le Chilien Manuel Pellegrini, qui a fait du petit club espagnol de Villarreal un grand d'Europe (demi-finale de la Ligue des champions en 2006, quart de finale cette année), devrait être le metteur en scène de cette nouvelle super production, qui vise à faire du Real "le meilleur club du XXIe siècle" selon les propos de M. Perez. Pellegrini, qui va succéder à Juande Ramos, n'était sans doute pas le premier choix du président, qui visait notamment Arsène Wenger (Arsenal). Mais son expérience et sa régularité (cinq saisons de suite dans le même club), en font un candidat idéal pour un club qui change d'entraîneur à peu près tous les ans. Son style, offensif et basé sur un jeu de passes courtes, un peu comme le tonitruant Barça de Guardiola, doit aussi beaucoup plaire aux nouveaux dirigeants du Real.

Après l'entraîneur viendra le tour des joueurs. Florentino Perez, homme d'affaires à succès et déjà président du Real de 2000 à 2006, a promis lundi lors de son investiture de faire venir de "grands joueurs, exemplaires, sur et en dehors du terrain". Lors du premier mandat (2000-2004) de sa première présidence, il avait réussi à recruter chaque année "le meilleur joueur du monde": Luis Figo (Ballon d'or 2000) en 2000, Zinédine Zidane (Ballon d'or 1998) en 2001, Ronaldo (Ballon d'or 1997 et 2002) en 2002, Beckham en 2003 et Owen (Ballon d'or 2001) en 2004.

Liga
Gijon-Real Sociedad : 1-2
27/08/2011 À 18:02

Un été à 200 millions d'euros ?

Il n'avait pas hésité à faire sauter la banque pour les deux premiers: environ 60 millions d'euros pour Figo, alors au FC Barcelone, et 75 millions pour Zidane, en contrat avec la Juventus Turin: le transfert le plus cher de l'histoire. Cette fois, la presse espagnole suspecte qu'il pourrait encore faire plus fort, dès la première année. Avec Zidane comme conseiller spécial et Jorge Valdano comme adjoint et directeur général, Perez s'est offert de solides cautions sportives et peut envisager attirer les talents français avec le premier et sud-américains avec le second.

La presse espagnole anticipe déjà la venue imminente du premier des nouveaux "Galactiques", le meneur de jeu brésilien de l'AC Milan, Kaka. Pourraient suivre, et ce serait une nouveauté, plusieurs joueurs espagnols (Florentino Perez n'avait recruté qu'un Espagnol entre 2000 et 2006, le défenseur Sergio Ramos): Xabi Alonso (Liverpool), David Silva et David Villa (Valence).

Ribéry, le chouchou de Zidane

Sans oublier le Français Franck Ribéry, chouchou de Zidane, même si le Bayern Munich n'entend pas le lâcher, voire Cristiano Ronaldo (Manchester United), dont le nom circule toujours. Le quotidien El Pais a sorti sa calculette: si Perez entend respecter ses promesses ("de grands joueurs"), il pourrait dépenser au moins 200 millions d'euros pour le recrutement. Les quotidiens El Mundo et ABC poussent eux jusqu'à 250 millions d'euros pour son enveloppe "transferts". Seul Manchester City en Angleterre devrait pouvoir rivaliser en termes de budget avec ce nouvel épisode des "Galactiques".

Liga
Stankevicius en prêt
07/01/2010 À 11:53
Liga
Zidane: "Devenir dirigeant"
22/12/2009 À 13:26