AFP

Le Barça garde son fauteui

Le Barça garde son fauteuil
Par Eurosport

Le 08/01/2010 à 18:06Mis à jour

Après la victoire du Real, Barcelone a conservé son fauteuil de leader en dominant Tenerife (0-5) lors de la 17e journée de Liga. Auteur d'un triplé, Lionel Messi permet aux Catalans de conserver deux longueurs d'avance sur les Madrilènes qui avaient battu Majorque (2-0) un peu plus tôt.

LIGA - 17e JOURNEE

TENERIFE - FC BARCELONE : 0-5
Buts : Messi (36e, 45e, 75e), Puyol (44e) et Luna (85e, c.s.c.)

Le Real Madrid n'aura occupé le fauteuil de leader que pendant 90 minutes. Le temps pour le Barça d'écraser Tenerife et de reprendre son sceptre de leader de la Liga. Un sceptre qui a pourtant bien failli lui échapper des mains tant le début de match des Catalans laissait présager le pire pour les hommes de Guardiola. Toujours à la recherche d'un premier succès en 2010, les Blaugrana confirment d'entrée de match que la confiance a quelque peu déserté les rangs et il faut un très grand Valdes pour maintenir le Barça à flot. Si Valdes tient la baraque derrière, Messi, lui, fait voler en éclat la barrière de Tenerife.

L'Argentin se trouve d'abord à la conclusion d'une action d'école ponctuée par un centre de Bojan qu'il reprend d'une frappe du gauche ciselée (0-1, 36e). Début du Leo show. Le Ballon d'Or brille encore juste avant la pause quand il dépose un coup-franc sur la tête de Puyol pour le but du break (0-2, 44e) avant d'enfoncer le clou quelques secondes plus tard en poussant le ballon dans le but vide après un nouveau débordement du toujours vif Bojan (0-3, 45e). Si le deuxième but n'est pas le plus beau de la carrière de Messi, sa troisième réalisation est carrément frappée du sceau du génie. Positionné à l'entrée de la surface de Tenerife, l'Argentin hérite d'une passe en retrait de Bojan et, sans contrôle, réussit une merveille de frappe lobée qui se fiche dans la lucarne d'Aragones (0-4, 75e). Les joueurs des Canaries boiront le calice jusqu'à la lie à l'image de ce dernier but contre son camp de Luna, cherchant à stopper Pedro (0-5, 85e)...

REAL MADRID - MAJORQUE : 2-0
Buts : Higuain (8e) et Granero (50e)

Sous une neige à laquelle les socios de Bernabeu n'étaient plus habitués depuis 1980, le Real Madrid a évité le coup de froid face à sa bête noire. Majorque, qui l'avait emporté cinq fois lors ses treize dernières confrontations avec les Merengue (pour six défaites et deux nuls), n'a pourtant pas vu le jour face à des madrilènes parfaitement maîtres de leur sujet. Rapidement mis sur orbite par Gonzalo Higuain, auteur d'une frappe enroulée du gauche de toute beauté (1-0, 8e), les Castillans ont ensuite déroulé leur football sans jamais être véritablement inquiété par une formation pourtant remontée à la 4e place de la Liga avant cette rencontre. Une rencontre qui a vu les sorties sur blessure de Van der Vaart et Xabi Alonso, le seul point noir dans la Maison Blanche au terme de la soirée. Les hommes de Pellegrini, qui enregistraient le retour de Kaka, se mettaient à l'abri dès la reprise grâce à une reprise de volée cinglante de Granero (2-0, 50e). Dès lors le coach madrilène pouvait faire tourner son effectif, Karim Benzema rentrant en fin de partie. A l'issue de celle-ci, et en attendant le résultat du Barça qui jouait juste après, le Real prenait provisoirement la tête du classement.

XEREZ - VALENCE : 1-3
Buts : Calvo (25e) pour Xerez et Mata (11e), Silva (33e), Marchena (69e)

Valence, renforcé cet hiver par l'attaquant argentin du Rubin Kazan Alejandro Dominguez, s'est imposé chez le dernier du classement grâce à ses internationaux Mata (10e), Silva (33e) et Marchena (69e). Xerez, qui n'a gagné qu'un seul match cette saison, avait égalisé par Calvo (25e). Derrière le Barça et le Real, un cran au-dessus, Valence, meilleure équipe à l'extérieur (22 points sur 27), profite de la dégringolade de Séville, battu dans son stade par Santander.

Le club andalou, trop naïf en défense, a en outre été victime de la forme éblouissante de la petite perle du Racing, Sergio Canales, auteur d'un doublé somptueux dans un stade Sanchez-Pizjuan en colère (26e et 38e). Le club andalou est toutefois revenu au score en seconde période, par Romaric (62e), et aurait pu égaliser sans un excellent Coltorti devant la ligne de Santander.

LA COROGNE - OSASUNA : 1-0
But : Rodriguez (49e)

MALAGA - ATHLETIC BILBAO : 1-1
But : Weligton (48e) pour Malaga et Llorente (78e, s.p.) pour Bilbao

GIJON - GETAFE : 1-0
But : Castro (37e)

ESPANYOL - SARAGOSSE : 2-1
Buts : Verdu (13e), Marques (71e) pour l'Espanyol et Arizmendi (40e) pour Saragosse

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0