Getty Images

Saison blanche : Aulas insiste… avant d’être encore refroidi par Quillot

Saison blanche : Aulas insiste… avant d’être encore refroidi par Quillot

Le 14/03/2020 à 18:05

LIGUE 1 - Alors qu’il a avancé l’idée d’une saison blanche dans un entretien accordé au Monde, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a insisté sur ce point samedi, sur Twitter. Avant que Didier Quillot, directeur général exécutif de la LFP, ne s’y oppose à son tour publiquement.

Il en fallait un qui propose cette solution, et voir Jean-Michel Aulas le faire en premier n’a pas vraiment été une surprise. Alors que la Ligue 1 a été suspendue vendredi jusqu’à nouvel ordre, le président lyonnais n’a pas traîné pour proposer la solution d’une saison blanche, qui serait "la meilleure" à ses yeux, comme il l’a confié au Monde. Ce à quoi la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP), Nathalie Boy de la Tour, a répondu sur beIN Sports : "Je n'y crois même pas car je suis persuadée qu'on ira au bout de notre championnat", a-t-elle déclaré.

Des propos auxquels "JMA" s’est empressé de réagir sur son terrain de jeu favori : Twitter. "Ce n’est pas ce que vient de me dire Nathalie Boy de la Tour : bien sûr, on fait tout pour que la L1 reprenne, mais si ce n’est pas le cas, on fait quoi ?", a écrit le président rhodanien, qui n’en démord pas.

" La priorité est de finir la saison"

Reste que du côté de la LFP, le discours est unanime. Interrogé par L’Equipe, son directeur général exécutif a lui aussi répondu à Aulas : "La première responsabilité de la Ligue est la défense de l'intérêt général (…) La deuxième responsabilité de la Ligue est d'organiser les compétitions de L1 et de L2 et de les conduire à leur terme. C'est aussi l'engagement que nous avons vis à vis des diffuseurs. Et la seule façon d'éviter les recours, c'est que les compétitions aillent à leur terme", a déclaré Didier Quillot.

Ce dernier a rappelé qu’il assisterait à une réunion de l’UEFA qui s’annonce décisive mardi. Le report de l’Euro à 2021 pourrait notamment y être annoncé, tout comme les mesures prises pour la suite de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. "À partir de là et dans le respect de l'évolution sanitaire de cette pandémie, il y aura une plus grande visibilité pour les championnats nationaux. Par ailleurs, nous pouvons jouer tous les jours si nécessaire jusqu'au 30 juin. La priorité est de finir la saison." Le message est clair.

En fin d'après-midi, Jean-Michel Aulas a réagi aux propos de Didier Quillot dans l'Equipe et a décidé de régler ses comptes via un tweet : "Didier, jeudi soir tu ne voulais pas arrêter la Ligue 1 car cela allait coûter 170 millions d'euros". Ambiance...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313