Notre rédaction vous a proposé d'élire le meilleur joueur de la première partie du Championnat de France de Ligue 1 2008/2009. Entre le 23 décembre et le 24 à midi, 2377 d'entre vous se sont prononcés pour désigner Yoann Gourcuff joueur de la première partie de la saison. Le scrutin a été plus que serré puisque, après double comptage des voix, le Bordelais devance Karim Benzema d'une toute petite voix !
1. YOANN GOURCUFF (Bordeaux) – 524 voix
Peut-on être prophète en son pays ? La réponse est oui. Plus qu'en Italie, répondrait même Yoann Gourcuff. Parti de Rennes vers le Milan AC en 2006, le fils de Christian est revenu cet été. Prêté par les Rossoneri aux Girondins de Bordeaux, le meneur de jeu a repris son envol et confirmé les promesses entrevues lors de ses débuts bretons. Dès sa première sortie en Ligue 1 sous le maillot au Scapulaire, le numéro 8 bordelais (3 buts, 5 passes décisives) a fait parler sa technique et son talent. Buteur et passeur, il a sorti les Girondins d'un mauvais pas (Caen, 2-1). Après cette première réussie, les belles performances se sont enchainées et, logiquement, Raymond Domenech a fait appel à celui qui, on ne peut s'en empêcher, a quelques points communs avec un certain Zinédine Zidane. Des gestes, des allures, un toucher de balle qui rappellent le meilleur joueur français de la dernière décennie. L'équipe de France a vite adopté sa belle gueule. La France du football aussi.
Ligue 1
Willy Sagnol nouvel entraîneur de Bordeaux (officiel)
23/05/2014 À 10:26
Aussi doué que discret, Yoann Gourcuff tranche avec les canons habituels et les autres jeunes footballeurs au comportement qui prête souvent à caution. Gourcuff n'a pas le verbe haut. Le garçon est poli, bien élevé et ne parle pas pour rien dire. Ses réponses, il les donne ballon au pied. Et se montre rarement hors-sujet. Si Bordeaux est aujourd'hui dauphin de l'Olympique Lyonnais, il le doit en partie à son stratège qui a réussi un sans-faute lors de la première partie de la saison. Seul échec, collectif celui-là, l'élimination des Girondins dès la phase de poule de la Ligue des Champions. Vu le casting du groupe (Chelsea, Roma), il n'y a cependant pas de quoi rougir. Et Gourcuff, 22 ans, aura d'autres occasions de goûter aux folles soirées de C1. Avec Bordeaux ? L'option d'achat du joueur s'élève à 15 millions. Pas grand-chose pour un tel joueur.
2. KARIM BENZEMA (Lyon) – 523 voix
Les saisons se suivent et se ressemblent pour Karim Benzema (21 ans). L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, qui a explosé en 2007/2008, est reparti sur les mêmes bases en 2008/2009. A la trêve, le numéro 10 de l'OL en est déjà à 10 buts en 17 matches joués (et 13 titularisations). Si Lyon est moins impressionnant que les saisons précédentes, ce n'est pas la faute de l'international français qui semble s'être étoffé et prend de plus en plus d'importance dans le dispositif et la vie de l'Olympique Lyonnais. N'en déplaise à certains, la "Benzema-dépendance" s'est installée du côté de Gerland. Karim Benzema marque des buts. Mais pas seulement. Benzema est aussi devenu un meneur d'hommes. Il n'est pas rare de voir l'attaquant donner de la voix et faire les consignes à ses partenaires. Son talent, Jean-Michel Aulas espère le voir quelques temps encore du côté de Lyon. Pour refroidir les ardeurs des vautours du football européen, le président du club a d'ailleurs fixé le prix du joueur à 100 millions d'euros. Cher. Très cher. Mais un tel joueur n'a pas de prix.
3. MICHEL BASTOS (Lille) – 306 voix
Michel Bastos, c'est un peu l'inconnu dans la maison. Arrivé dans le Championnat de France en 2006/2007 sur la pointe des pieds, le Brésilien est, cette saison, l'une des grandes révélations de la Ligue 1. Après deux premiers exercices honorables avec le LOSC, le gaucher est en train de tout renverser sur son chemin. Auteur de 9 buts et passeur décisif à 7 reprises, Michel Bastos (25 ans) est d'une efficacité folle. La puissance de son pied gauche affole les défenses et les portiers du championnat. Lille a bien compris qu'il tenait une perle rare et l'a fait prolonger jusqu'en 2012. Son premier passage en Europe, du côté du Feyenoord Rotterdam, n'est plus qu'un lointain souvenir. L'échec est oublié.
HOARAU ET LES AUTRES :
Derrière ce trio, vous avez tenu à signaler et récompenser le très bon début de saison du Paris Saint-Germain. Guillaume Hoarau, 11 buts au compteur, et Stéphane Sessègnon, trônent aux 4e et 5e rangs. Les Marseillais ne sont pas loin (Ziani 6e, Ben Arfa 8e) mais pâtissent de leur irrégularité ou de celle de l'OM. Marouane Chamakh apparait en bonne position (7e). La classe du Marocain, son efficacité et son jeu de tête, font de lui l'une des pièces maitresses du Bordeaux de Laurent Blanc. Eux aussi comptent énormément : André-Pierre Gignac (Toulouse), meilleur buteur de L1, et Steve Savidan ferment le Top 10.
LES DIX PREMIERS :
1. GOURCUFF (Bordeaux) : 524 voix
2. Benzema (Lyon) : 523 voix
3. Bastos (Lille) : 306 voix
4. Hoarau (PSG) : 262 voix
5. Sessègnon (PSG) = 179 voix
6. Ziani (Marseille) = 116 voix
7. Chamakh (Bordeaux) = 110 voix
8. Ben Arfa (Marseille) = 46 voix
9. Gignac (Toulouse) = 44 voix
10. Savidan (Caen) = 34 voix