PAUL LE GUEN, cette deuxième place vous donne-t-elle davantage d'ambitions ?

L'ambition était déjà présente, on continue à enchaîner de bons matches. Il ne faut surtout pas se relâcher car on se dirige vers un programme très copieux.

Ligue 1
Paris sur son nuage
15/02/2009 À 07:45

Le PSG a-t-il de nouveaux objectifs ?

Bien sûr, on a fait évoluer notre discours: au départ on était très prudent compte tenu des deux saisons passées. Evidemment qu'on est ambitieux, qu'on veut rester dans les deux premiers. Cela dit, on côtoie des potentiels supérieurs. On reste concentré, on n'est pas à l'abri si on se laisser aller. Je l'ai toujours répété : on n'a pas énormément de marge, il faut donc rester très attentif. On va jouer mercredi et samedi, il faut rester prudent. Certaines équipes ont des trous d'air, nous n'en sommes pas à l'abri compte tenu du programme qui nous attend. Aujourd'hui, je suis satisfait par la bonne opération mais je reste vigilant car le programme est copieux.

Paris ne flanche plus à domicile. Est-ce son point fort par rapport à Bordeaux et Lyon ?

On arrive à avoir plus de la régularité, avec quatre victoires après une lourde défaite à Bordeaux, ça montre qu'on a des ressources alors qu'il y a eu des secousses au sein du club. C'est encourageant. Mais quand on connait Paris, on se doit de rester tranquille.

Peut-on comparer les victoires contre Nantes la semaine dernière et Saint-Etienne ce soir ?

On ne peut pas comparer, ce sont deux matches bien menés, mais à Nantes on a rendu le match facile. Aujourd'hui on savait que ce serait difficile, et on savait que le match de Nantes ne se renouvellerait pas tous les week-ends. J'avais peur qu'après un match rendu facile on chute dans l'intensité du combat, et j'ai été rassuré.

Jérémy Clément a joué alors qu'il s'est cassé la main cette semaine, et se montre de plus en plus offensif...

Il a une main impressionnante... mais c'est un combattant, il aime jouer au foot, tout simplement, il lui en faut plus pour l'arrêter, je ne suis pas vraiment surpris, je le connais depuis un moment, à Lyon, Glasgow. Il avait envie de jouer, c'est précieux. Il va rester avec ça pendant un bon mois, mais je ne suis pas inquiet. Même dans les moments difficiles, il a toujours répondu présent, il a toujours été un élément essentiel. Pour moi, il a conservé ses qualités défensives et a ajouté quelque chose. Il bénéficie de la présence de Claude Makelele à ses côtés, le tandem fonctionne, ce n'était pas évident en début de saison, et je m'en réjouis.

Estimez-vous que le PSG a été épargné par l'arbitrage notamment Stéphane Sessegnon et Claude Makelele ?

Oui, peut-être. J'ai eu peur effectivement.

Il s'agit tout de même d'une soirée rêvée : Paris gagne alors que Rennes et Bordeaux sont tenus en échec.

On avance, on fait de bons matchs. Je veux rester vigilant. On va jouer l'UEFA et samedi il nous faudra encore beaucoup de fraîcheur à Grenoble.

Doit-on de nouveau s'attendre à un turn over en Coupe d'Europe ?

Je n'ai pas attendu aujourd'hui pour le dire. Plus que jamais, le championnat est notre priorité. En UEFA, nous avons montré beaucoup d'ambitions. Nous allons continuer à essayer d'avancer en faisant appel à notre banc de touche et à des jeunes. Nous n'arriverons jamais au bout avec le même onze.

Ligue 1
Willy Sagnol nouvel entraîneur de Bordeaux (officiel)
23/05/2014 À 10:26