Panoramic

Bordeaux-Marseille (1-1) - L'antisèche : L'OM est 10e, et il est à sa place

L'antisèche : L'OM est 10e, et il est à sa place

Le 20/12/2015 à 23:57Mis à jour Le 21/12/2015 à 00:05

LIGUE 1 – Tenu en échec à Bordeaux après un match des plus ternes (1-1), Marseille n'est pas parvenu à poursuivre sa série victorieuse à l'extérieur. L'OM doit ainsi se contenter de la 10e place du classement à la trêve. Elle correspond au niveau actuel de l'équipe de Michel. Notre antisèche.

Le jeu : Deux minutes de folie, et c'est tout

Ce Bordeaux-OM ne restera vraiment pas dans les mémoires. Notamment sa première période, d'une pauvreté technique absolue, avec un minimum d'initiative et beaucoup de déchet dans le dernier geste sur les rares mouvements offensifs. C'était à peine un peu mieux après la pause, mais surtout pour les deux minutes de folie où l'égalisation bordelaise a succédé à l'ouverture du score marseillaise. Les occasions sont quand même restées très rares, même si les deux équipes en ont eu une de l'emporter. Elles ne l'ont pas saisie, et ce match nul n'était vraiment pas loin de l'être dans tous les sens du terme.

Wahbi Khazri (Bordeaux) marque face à l'OM

Wahbi Khazri (Bordeaux) marque face à l'OMPanoramic

Les joueurs : Mendy n'a pas arrangé son cas

Mendy s'était fait critiquer par Michel cette semaine. Le latéral marseillais n'a rien fait pour donner tort à son entraîneur. Peu en vue offensivement, il a commis des erreurs de placement en défense, dont une sur le but bordelais. Rolando n'a pas été plus inspiré. Batshuayi a multiplié les maladresses, tout comme Sarr. Barrada, Diarra et Mandanda ont été les seuls à tenir à peu près leur rang. A Bordeaux, Poko a été très actif, Contento a sauvé quelques situations chaudes derrière, tandis que Khazri a su monter en puissance après la pause après une première période quelconque.

Michy Batshuayi (OM) est passé à côté de son match à Bordeaux

Michy Batshuayi (OM) est passé à côté de son match à BordeauxPanoramic

Ce qui aurait pu tout changer

Il reste deux minutes dans le temps additionnel quand Bordeaux se créé une occasion inespérée de l'important. A la suite d'un cafouillage dans la surface, le ballon arrive à Diego Rolan au second poteau, mais la reprise de l'attaquant uruguayen ne trouve que la barre de Steve Mandanda.

La stat : 51

C'est le nombre de points du PSG à l'issue de cette phase aller, un record. Et cela correspond aussi à l'addition du nombre de points de l'OL (26) et de l'OM (25) à l'issue de cette 19e journée. On est loin, très loin du scénario de l'an dernier, à la même époque, quand Marseille et Lyon pointaient aux deux premières place du classement devant le PSG, troisième.

Le tweet du côté obscur de l'OM

La décla : Abdelaziz Barrada (milieu de l'OM)

" On est déçus de notre place dans le classement. Il va falloir continuer à travailler pour la suite."

La question : Pourquoi est-ce un coup d'arrêt pour l'OM ?

Une victoire à Bordeaux aurait placé Marseille à la 7e place du classement à la trêve, à quatre points du podium. Compte tenu du début de saison catastrophique des Olympiens, un tel bilan à la fin des matches aller aurait été plutôt prometteur pour la suite. Mais l'OM a affiché trop de lacunes récurrentes en Gironde pour prétendre à cela.

Les Marseillais dégagent toujours la même impression d'inefficacité aux deux extrémités du terrain. Derrière, ils ont eu un relâchement coupable dans la foulée de l'ouverture du score, avec une succession d'erreurs individuelles (Sarr, Rolando, Mendy) qui ont abouti à l'égalisation bordelaise. Devant, ils ont manqué de réalisme à l'image d'un Batshuayi incapable de réaliser le geste juste dans la finition.

A l'arrivée, il manque toujours quelque chose à Marseille. L'OM restait sur quatre victoires consécutives à l'extérieur, et cela lui avait permis de compenser les nombreux points perdus à domicile. Pour des raisons assez similaires à celles qui l'ont empêché de poursuivre cette série en déplacement en Gironde. L'équipe de Michel affiche trop d'inconstance pour prétendre à mieux que cette 10e place en Ligue 1. Ce sera certainement l'un de ses axes travail à la trêve.

Michel (OM)

Michel (OM)Panoramic

0
0