C’est un document qui en dit long sur le meneur d’hommes qu’est Pascal Dupraz qu’a dévoilé J+1, dimanche sur Canal+. Si Toulouse, à la faveur de son succès décroché à Angers (3-2), est devenu samedi la première équipe à se maintenir en Ligue 1 après avoir compté 10 point de retard sur le 1er non-relégable après 28 matches, le club haut-garonnais doit beaucoup à son entraîneur.
Arrivé sur le banc du TFC le 1er mars, le technicien âgé de 53 ans a visiblement su trouver les mots dans sa traditionnelle causerie d'avant-match pour motiver ses joueurs. Habité par la passion et convaincu de l’issue heureuse de ce dernier match de la saison, le coach passé par Evian a livré un discours puissant en préambule à des images de proches diffusées aux joueurs, lesquels ont eu bien du mal à contenir leur émotion.
Coupe de France
Dupraz : "Je ne vais pas pleurer, ça, je le laisse à Neymar"
10/02/2021 À 23:05
La sortie de Dupraz ne laissera personne indifférent et surtout pas ses joueurs. Il suffit de lire le tweet de Wissam Ben Yedder pour s’en convaincre.
En plus du leadership, Dupraz a une autre qualité, une espèce de sixième sens qu’il a parfaitement su mettre à profit du côté du stade Jean-Bouin. Au moment de lancer Yann Bodiger dans la bataille, peu après l’heure de jeu, l’entraîneur a fait comprendre à son joueur que la solution viendrait de lui. Un pressentiment partagé avec son adjoint, Mickaël Debève, quelques secondes plus tôt. Le milieu de terrain de 21 ans lui a donné raison avec le coup franc de la gagne.
Ligue 1
Les 4 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 samedi
24/02/2017 À 15:28
Ligue 1
"J'ai cru que j'allais finir en taule" : L'étonnant argumentaire de Dupraz
20/02/2017 À 08:08