Déjà près de 200 matches en pro

Youri Tielemans a à peine 20 ans (il les a eus le 7 mai dernier) mais déjà une expérience longue comme le bras. Depuis ses débuts en pro à 16 ans, il a cumulé 188 matches dont trois avec la sélection nationale. Et si ses premières saisons n'ont pas forcément été toutes abouties, celle qui vient de se conclure a été de très haut vol. Il a inscrit 18 buts et délivré 16 passes décisives toutes compétitions confondues.

Flashé à 124 km/h

Ligue 1
Monaco frappe un grand coup avec Tielemans
24/05/2017 À 18:40
Pas d'excès au volant d'une voiture pour Tielemans. 124 km/h, c'est la vitesse à laquelle a été flashée la frappe surpuissante qui lui a permis d'inscrire le troisième but d'Anderlecht face à Ostende en février dernier. La vidéo de son bijou du gauche envoyé en pleine lucarne adverse a fait le tour des réseaux sociaux. En habitué, il a remis ça plusieurs fois cette saison, histoire de se tailler une belle réputation.

Youri Tielemans (Anderlecht)

Crédit: AFP

Une énorme cote sur Football Manager

Peut-être que les dirigeants monégasques sont des fans de Football Manager. Qui sait ? Mais ce qui est certain c'est que les adeptes du jeu savent déjà tout de la pépite belge. Le milieu de terrain était un des joueurs les mieux côtés de la plate-forme ces dernières saisons. Cela ne sourit pas toujours à tous les jeunes footballeurs mais il suit, pour le moment, une trajectoire linéaire.

Le foot oui, mais les études c'est bien aussi

Doué dès son plus jeune âge, Tielemans a été repéré très tôt par les plus grands clubs européens. Certains lui ont fait les yeux doux mais le jeune Belge n'a pas cédé aux appels venus de l'étranger. Il est resté en Belgique pour avoir du temps de jeu dans son club formateur mais aussi - et surtout - parce qu'il voulait terminer ses études. Diplômé de l'école secondaire (équivalent du lycée) en 2015, il a jonglé pendant deux ans entre son statut de titulaire en club et son rôle d'élève à l'école.

Du judo et du basket à ses débuts

Aujourd'hui adoubé en tant que footballeur, Tielemans a aussi touché à d'autres sports quand il était gamin. Il a commencé le foot tôt, à 5 ans, mais a pratiqué en parallèle le basket et le judo. Il avait de qui tenir : ses deux parents sont ceinture noire et professeurs de judo raconte Le Soir dans un long portrait. Deux disciplines qui lui ont permis de développer des qualités - habileté, respect de l'adversaire, solidité, rigueur - qui lui servent aujourd'hui dans sa carrière pro.

Papa à 19 ans

Précoce dans le sport, l'international l'a aussi été dans sa vie privée. Plutôt discret, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias, le joueur a communiqué sur la naissance de sa fille au mois de mars. "La maman et le bébé sont en bonne santé et nous sommes très heureux," a-t-il sobrement commenté sur Twitter. Papa à 19 ans et 9 mois, voilà qui vous donne le sens de la responsabilité. Il prévoyait d'ailleurs que la naissance de son premier enfant donnerait à sa vie "encore plus de stabilité."

Un leader naturel

Pas forcément le plus extraverti dans un vestiaire, le milieu de terrain de 20 ans est pourtant un vrai leader au sein d'un groupe. Dans les équipes jeunes d'Anderlecht, il était systématiquement désigné capitaine par ses coéquipiers avec des scores soviétiques (100%), raconte L'Equipe dans un papier qui lui est consacré. Le genre d'élément capable de vous remobiliser une équipe. Chez les seniors, il était d'ailleurs vice-capitaine cette saison malgré son jeune âge.

Elu footballeur de l'année en Belgique

Sa saison sous le maillot d'Anderlecht n'est pas passée inaperçue en Europe et surtout pas en Belgique. Il a été désigné footballeur de l'année en 2017 par la Ligue Pro (il avait déjà été désigné jeune pro de l'année en 2014 et 2015). Il est ainsi le lointain successeur de Vincent Kompany, honoré par ses pairs en 2005 et qui évoluait, lui aussi, sous le maillot du RSC à cette époque.

Du talent, du talent, du talent…

Il aura sûrement la lourde tâche de remplacer Tiémoué Bakayoko à Monaco. Mais ses qualités balle au pied devraient lui permettre de bien figurer. Milieu "box-to-box" (selon ses propres mots), capable d'être décisif, c'est le joueur qui dicte le rythme d'une équipe et fait la différence en trouvant la passe juste. Son pied droit est une merveille mais il est aussi capable d'être impressionnant du gauche. Reste à savoir s'il parviendra à exploiter ses atouts dans un championnat plus relevé que ce qu'il a connu jusqu'à maintenant.

… et la tête sur les épaules

Son choix de ne pas quitter trop tôt Anderlecht, celui aussi de poursuivre l'évolution de sa carrière à Monaco le montrent : le Belge n'est pas du genre à s'enflammer. C'est de toute façon ce qui ressort dans les rares interviews qu'il a accordées. "Cela fait bizarre au départ d'être vu comme une star, expliquait-il en 2017 à La Tribune. Après, on s'y fait mais il faut rester humble et soi-même. Avec l'éducation que j'ai eue, ce n'est pas mon genre de planer."

Youri Tielemans (Anderlecht)

Crédit: Getty Images

Liga
Pourquoi Tchouaméni est le successeur idéal de Casemiro au Real
HIER À 22:02
Ligue 1
Un superbe thriller et Montpellier se paie Monaco
23/01/2022 À 17:58