Getty Images

Le PSG tient son nouveau sponsor maillot : une victoire pour le fair-play financier

Le PSG tient son nouveau sponsor maillot : une victoire pour le fair-play financier

Le 21/02/2019 à 09:09Mis à jour Le 21/02/2019 à 09:34

LIGUE 1 - Le PSG a annoncé son nouveau sponsor maillot. C'est ALL, le programme de fidélité du groupe hôtelier Accor, qui ornera le maillot parisien à partir de la saison 2019/20. Un deal très attendu qui va faire du bien aux Parisiens dans leur lutte avec l'UEFA sur le plan du fair-play financier.

C'est une information qui était attendue depuis quelques semaines maintenant. Et qui va peser dans la bataille si cruciale du PSG avec le fair-play financier. Le club parisien vient d'annoncer son nouveau sponsor maillot. C'est ALL, le programme de fidélité du groupe hôtelier Accor, qui ornera la tunique parisienne à partir de la saison 2019/20, en remplacement du parraineur actuel Emirates. "Accor et le Paris Saint-Germain annoncent ce jeudi la conclusion d'un accord global pluriannuel. ALL, le nouveau programme de fidélité lifestyle de Accor, deviendra partenaire majeur et sponsor maillot officiel du club à compter de la saison 2019-2020", indique le communiqué qui ne précise ni la durée, ni le montant du contrat.

Selon Le Parisien, le PSG a cependant obtenu cet accord avec à la clef entre 46 millions et 66 millions d'euros par an. Ce qui classe ce contrat dans le "Top 4 en Europe", explique une source au quotidien régional. Une belle opération pour le champion de France. Et la récompense d'un travail de longue haleine. Alors que partenariat avec la compagnie aérienne Emirates arrive à expiration en juin et rapporte 20 à 25 millions d'euros par an, la direction commerciale parisienne a prospecté pendant des semaines pour trouver le meilleur deal possible "avant le premier trimestre". Et vendre au mieux son maillot.

Le double du contrat avec Emirates

Nasser Al-Khelaïfi a d'abord rêvé de battre tous les records avec un contrat à 80 millions par an. La présence de Neymar et Kylian Mbappé dans l'effectif parisien devait aider à faire monter les prix. Mais la direction parisienne a vite revu ses ambitions à la baisse alors que cette somme a refroidi plus d'un partenaire possible. Finalement, le contrat du nouveau sponsor maillot du champion de France ne bat pas tous les records. Mais représente le double de celui avec Emirates et place le PSG à un bon niveau sur le Vieux Continent. Paris ne serait ainsi pas très loin de la référence en la matière : les 66 millions donnés par Chevrolet à Manchester United.

Dans sa course folle pour augmenter les recettes commerciales, le PSG vit donc une semaine cruciale. Mercredi, le club parisien avait déjà officialisé un accord avec MSC Croisières, la plus grande compagnie de croisières privée au monde. Et selon L'Equipe, cet autre contrat offrirait 2 millions par an au PSG. Un petit plus encore. Toutes ces annonces ont de quoi donner le sourire aux Parisiens, qui comptent bien grandir encore dans ce domaine crucial qu'est la finance.

Encore une marge de progression par rapport aux autres géants

Selon une étude du cabinet cabinet Deloitte publiée en janvier, Paris est le 6e club le plus riche du monde. Mais avec des revenus de 479,9 millions de livres (551,353 millions d'euros) lors de la saison 2017-2018, il est cependant très loin derrière le Real Madrid qui a généré, 674,6 millions de livres (774 millions d'euros environ) de revenus. Paris connaît donc sa marge de progression alors que le club est devenu "une marque globale", comme le rappelle à l'envi Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du club.

Surtout, c'est une question déterminante pour le PSG. Toujours dans le viseur du gendarme financier de l'UEFA qui lui a imposé une décote de certains de ses contrats publicitaires, le leader de la L1 est confronté à un immense défi pour s'éviter de nouvelles sanctions. Chaque année, le champion de France doit s'atteler à amortir les transferts mais aussi les salaires de Neymar et Kylian Mbappé. Il doit trouver près de 150 millions d'euros tous les ans. L'équipe parisienne, qui se frotte les mains de son partenariat avec Jordan, est donc en quête de nouveaux revenus. Et cette semaine, elle a frappé fort.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0