Le PSG avait gros à perdre mercredi soir, à Montpellier, en demi-finale de Coupe de France. Il a évité une sortie de route qui aurait pu donner à sa saison des airs de catastrophe, en prenant le dessus sur le MHSC à l’issue de la séance des tirs au but (2-2, 5-6 aux tab). Auteur d’un doublé, Kylian Mbappé a évoqué cette qualification primordiale à notre micro. Mais, interrogé sur la perspective de sauver les meubles en gagnant un trophée majeur cette saison, il a débuté sa réponse par un rectificatif : Paris joue encore sur deux tableaux.
"Un trophée ? On en a deux à aller chercher, a-t-il repris. On n'a pas perdu le titre de champion encore… on va se concentrer sur nos matches, on va tous les gagner et essayer d’attendre quelque chose." Mbappé le déplore : son équipe doit compter sur un faux pas lillois pour reprendre la tête de la Ligue 1, les Dogues comptant trois points d’avance à deux journées de la fin. Mais il ne s'avoue donc pas vaincu.

Une grosse accélération avant la conclusion : Mbappé a vite ouvert le score

D1 Arkema
Le titre de champion n'a pas suffi, Echouafni quitte le PSG
10/06/2021 À 19:02

Une séance de tirs au but difficile à vivre

Jusqu’au bout, il tient à ce que son PSG, tenant du titre, reste dans la posture du patron. "Si on perd le championnat, on ne peut s’en prendre qu’à nous-même. C’est nous qui l’avons perdu, pas eux qui l’ont gagné", estime ainsi l'attaquant de 22 ans. Il faut y voir une autocritique, plus qu'un manque de respect envers le LOSC. Voilà sans doute pourquoi l'attaquant tricolore a cru bon de préciser sa pensée sur son compte Instagram dans la foulée : "Lille ferait un beau champion si ils sont couronnés, mais avec 8 défaites si nous perdons le titre on est les seuls responsables."
Toujours est-il que Paris n’a plus la main sur son avenir. Un sentiment que Mbappé a du mal à supporter et auquel il a été confronté ce mercredi soir. Remplacé à la 81e minute alors que le club parisien menait 2-1, Kylian Mbappé a observé la séance de tirs au but sans pouvoir y participer : "C’est stressant (…) Quand on tire, on a notre destin entre nos pieds. Quand on ne tire pas, on dépend des autres. C’est autre chose. Une autre sensation. Mais je suis très content parce que les coéquipiers ont super bien tiré."

Feintes et passement de jambes : Mbappé a donné le tournis à Hilton pour s'offrir un doublé

Pas de regret pour City et Rennes

Si l’international français n’a pas terminé le match, c’est en partie parce qu’il revient de blessure (contracture au mollet droit). Il a manqué au PSG au pire moment, aux portes de la finale de la C1, et en pleine course au sacre national. Mbappé semble pourtant déjà si fringant, que la déception peut en être décuplée. Mais il refuse de ressasser.
"On ne peut pas changer le passé. J’étais le premier très triste. J'ai tout essayé pour pouvoir jouer (face à Manchester City en Ligue des champions et Rennes en Ligue 1 NDLR), mais je ne pouvais pas mettre le pied sur le terrain", expose-t-il. Pour lui, jouer à tout prix n’aurait pas eu de sens : "Il ne faut pas non plus venir jouer pour jouer. Il faut avoir en tête que si tu rentres sur le terrain, c’est pour apporter quelque chose. Et je ne pouvais pas le faire."

Le festival de Mbappé, la réaction de Montpellier puis le suspense : le résumé d'un match fou

"Aider les autres, aussi, c’est important"

Mbappé a insisté sur l'exigence qu'il manque à ce PSG d'après-lui. La finale de la Coupe de France ? "Je pense qu'on aurait dû y aller sans cette séance de tirs au but", clame-t-il, content du "contenu" mais pas tant que cela du résultat : "On a fait des meilleures sorties que les précédentes. C’est dommage, parce que cela n'a pas payé sur le match, on n'a pas gagné (à l’issue des 90 minutes, NDLR) mais je pense qu'on doit se servir de ce type de rencontre (…) améliorer les détails qui font mal, être plus tueur."
Une obsession méticuleuse pour la victoire qu'il déclare avoir en lui de longue date : "Je veux gagner. J'ai toujours voulu gagner." Mais qu’il pense vivre différemment, au fil du temps : "Cette envie, cette détermination, c'est bien aussi de la partager avec les autres. On est tous ensemble. Avant j’étais déjà déterminé mais plus recentré sur moi-même. Aider les autres, aussi, c’est important. J'ai appris ça cette année, j'aime bien le faire, et ça paie : on gagne les matches." Il le faudra pour remporter les deux trophées qu'il vise. Même si cela pourrait ne pas suffire.

Pochettino : "Mbappé est tellement spécial et a encore été incroyable"

Ligue 1
Pogba : "Je n'ai pas le numéro de Nasser…"
10/06/2021 À 16:12
Ligue 1
Wijnaldum au PSG, ça brûle
06/06/2021 À 10:13