Paris décevant, mais Paris gagnant. Le PSG a passé plus d'une demi-heure mené au score sur sa pelouse par une équipe d'Angers SCO ambitieuse et cohérente, à l'image de son début de saison. En l'absence de Lionel Messi et Neymar, Kylian Mbappé a délivré une passe décisive et marqué sur penalty à 3 minutes de la fin pour libérer son camp (2-1). Les hommes de Mauricio Pochettino ont longtemps eu le ballon sans en faire grand-chose, et ont eu du mal à canaliser les fougueuses contre-attaques angevines. Paris s'évite une crise mais ne se rassure pas, loin de là.
Le film du match
Dès le coup d'envoi, Angers a donné la couleur : un dégagement en sortie de but pour presser les Parisiens le plus haut possible. Si le PSG a percé le milieu angevin sur sa première action, ce n'était pas annonciateur du match. La possession de balle parisienne (73%) a longtemps, pour ne pas dire tout le temps, été stérile. Marco Verratti pensait avoir servi Mauro Icardi sur un plateau avant le sauvetage de Pierrick Capelle dans la surface (17e). La seule situation franche pour le club de la capitale en première période. Avec Hakimi reposé sur le banc, le PSG n'a pas su étirer le bloc angevin sur la largeur, ni exploiter la profondeur. Preuve en est avec les nombreux ballons touchés par Mbappé, poussé à décrocher de sa position avancée.
Ligue 1
Pochettino : "Les rumeurs ? C'est le signe qu'on fait du bon travail"
IL Y A 10 HEURES

Premier tir cadré parisien à la 68e minute

Tout le contraire du SCO et de Mohamed-Ali Cho. Du haut de ses 17 ans, l'Angevin a parfois buté sur Presnel Kimpembe, précieux en couverture. Mais il a fait gagner de nombreux mètres à son équipe, conservant le ballon avec maturité quand nécessaire. Il est à l'origine de l'ouverture du score, décalant Sofiane Boufal pour un centre millimétré à ras de terre. Dans le dos de Colin Dagba, Angelo Fulgini n'a eu qu'à finir de près au second poteau (36e, 0-1). Un but logique pour un SCO qui menait 5 tirs à 4 en ayant le ballon que 28% du temps. Mais une physionomie moins flagrante après la mi-temps : les hommes de Gérald Baticle sont restés solides et organisés, sans avoir l'énergie pour alerter de nouveau Gianluigi Donnarumma.
Et le mur s'est effrité. Rafinha, titulaire surprise, a été, discret, maladroit et a vendangé face au but (40e, 54e). Icardi, dans son style, a été effacé en pointe, jamais trouvé par Verratti ou Mbappé. C'est ce dernier qui a pris les choses en main. D'abord par le premier tir cadré parisien, détourné par Paul Bernardoni (68e) Puis par un centre pied gauche parfait pour la tête de Danilo (69e, 1-1), dont la présence sur le terrain pouvait interroger dans un PSG dominateur. Jusqu'au point de rupture angevin qui fera débat. Une reprise de la tête non-cadrée d'Icardi a été déviée de la main par Romain Thomas.
Après consultation du VAR, le PSG s'est vu obtenir un penalty malgré une probable faute d'Icardi au départ de l'action. Mbappé, lui, n'avait pas ces considérations en tête : un tir au ras du poteau (87e, 2-1) et le vice-champion de France s'est évité une petite crise, avant une périlleuse réception de Leipzig en Ligue des champions puis un déplacement à Marseille. Les planètes ne sont pas encore alignées pour le PSG, elles sont même dans un vrai bazar. Mais avec Neymar, Messi et compagnie, il y a espoir de se remettre en ordre de bataille.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Ligue 1
Verratti et Wijnaldum et Herrera absents : Hécatombe au milieu à Paris
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
Lens bute sur Angers et reste au pied du podium
HIER À 21:53