C'est un sujet dans l'air du temps. Et revient de plus en plus dans l'actualité. Dimanche, le directeur de TGV-Intercités Alain Krakovitch n'a donc pas de blâmer l'équipe du Paris Saint-Germain dimanche pour avoir utilisé l'avion pour son déplacement à Nantes vendredi alors que la SNCF propose une offre adaptée aux besoins du club.
"Paris-Nantes est en moins de deux heures en TGV, je re-re-renouvelle notre proposition d'offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs: sécurité, rapidité, services et éco mobilité", a-t-il suggéré dans un tweet en réaction à une vidéo du milieu de terrain italien Marco Verratti dans l'avion du PSG postée sur les réseaux sociaux.
Ligue 1
Le Stade de Reims confirme Still comme entraîneur principal
IL Y A 14 MINUTES
Voir le tweet

Messi déjà épinglé

Vendredi soir, le PSG est allé gagner 3-0 sur la pelouse du FC Nantes et a effectué le trajet aller-retour, comme il le fait presque à chaque fois, en avion. Le patron du TGV a ainsi apporté sa contribution au débat sur l'usage de l'avion, et en particulier celui des jets privés qui a récemment fait rage au sein de la classe politique française. Certains à gauche et chez les écologistes souhaitent fortement l'encadrer en raison de l'impact carbone d'un tel mode de transport.
Vendredi, l'association altermondialiste Attac pointait du doigt l'attitude du joueur du PSG Lionel Messi dont le jet privé a effectué 52 vols depuis le mois de juin, "soit 1.502 tonnes de CO2". "C'est autant qu'un Français en 150 ans", soulignait l'organisation, appelant elle aussi à réguler l'utilisation des jets privés.
Ligue 1
Mais où en est la vente de l'OL à Textor ?
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
Droits TV de L1 : Canal+ et beIN déboutées par l'autorité de la concurrence
IL Y A 7 HEURES