AFP

Strasbourg s'en sort bien

Strasbourg s'en sort bien
Par Eurosport

Le 04/08/2008 à 20:30Mis à jour

Pour le match au sommet de la 1ère journée de Ligue 2, Strasbourg a eu toutes les peines du monde à se défaire de Montpellier, grâce à un but de Fanchone à 10 minutes du terme (1-0). Une victoire sans convaincre pour les hommes de Furlan mais idéale pour

LIGUE 2 - 1ERE JOURNEE

Strasbourg avait terminé la saison de Ligue 1 par onze défaites consécutives. Une série désastreuse qui avait conduit les Alsaciens tout droit en Ligue 2, et qui était encore dans les esprits au moment du coup d'envoi du match contre Montpellier. L'ambition des coéquipiers de Stéphane Cassard était donc de s'imposer bien sûr, mais surtout d'oublier ces semaines cauchemardesques. C'est chose faite puisque les Strasbourgeois, comme les deux autres relégués, Lens et Metz, ont entamé la saison avec une victoire. Mais si au plan comptable, trois points sont déjà dans l'escarcelle du RCS, pour la manière, il faudra encore attendre un peu que la mayonnaise prenne...

Dès les premières minutes, les joueurs de Rolland Courbis se montrent en effet les plus dangereux. Et déjà, Bocaly s'illustre en débordant côté droit pour obtenir le premier corner (3e). Quelques instants plus tard, Camara se faufile entre Paisley et Ducrocq et se retrouve face à Cassard, qui intervient promptement (7e). Les Alsaciens ne réagissent que sur corner, mais si Gargorov s'applique pour les tirer, aucun n'est réellement inquiétant pour Carrasso. Au contraire, grâce à Marvaux, Bocaly et Montano, les Montpelliérains, qui combinent souvent habilement, donnent des sueurs froides au public alsacien, et au président Ginestet. Mais aucune action ne se révèle assez tranchante pour prendre l'avantage.

A la reprise, la rencontre est toujours aussi plaisante, même si le but tarde à venir. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer. Belghazouani, seul dans la surface de Montpellier, frappe dans le petit filet gauche (48e). Le Colombien Montano réplique en déviant adroitement un corner au premier poteau, mais échoue sur Cassard (62e). Dix minutes plus tard, Ducrocq est à deux doigts d'inscrire un but contre son camp suite à un centre de Marvaux (72e). On imagine alors que les deux équipes, manquant soit de conviction, soit de réussite, vont se séparer sur un match nul. Et puis Emil Gargorov, le petit milieu bulgare, dépose un corner sur la tête de James Fanchone, qui ne manque pas l'offrande (81e). Les locaux prennent l'avantage, plutôt contre le cours du jeu. Les joueurs de Courbis, assommés, ne parviennent pas à réagir. La fin du match est un peu folle, mais surtout très brouillonne des deux côtés. Strasbourg empoche les trois points, mais c'est Montpellier, assez paradoxalement, qui peut être le plus rassuré.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0