A la question 'pourquoi avez-vous pris la décision de prendre Cyril Jeunechamp dans le groupe?', René Girard a répondu tout en défiance: "Pourquoi pas". Contrairement à son club qui a déjà condamné l'acte de Jeunechamp et a présenté ses excuses au journaliste, qui a porté plainte, Girard n'a pas affiché la même attitude, mardi en conférence de presse.

"Il y a eu un évènement, les choses seront réglées en interne, a développé le coach. Ce n'est pas de l'extérieur que l'on va s'immiscer pour régler les problèmes que l'on a en interne. On va le faire, on le fera tranquillement. Il n'y a pas le feu". "Moi, je n'ai pas vu tout ce qu'il s'est passé donc voilà, a-t-il ajouté. C'est très important d'avoir toutes les informations requises pour pouvoir éventuellement prendre une sanction, si jamais il y a lieu de prendre une sanction"."Cyril fait partie d'un groupe. Il est là. Je ne vois pas pour quelle raison, il ne serait pas là aujourd'hui. Il n'y a rien qui le contre-indique. Donc il est là et on verra par la suite" a conclu Girard.

Ligue des champions
Après la Liga et la C1, Messi devient la référence en Europe
10/12/2014 À 20:23