Getty Images

Ligue des champions : Des "gros" sont en danger et ce n'est pas si courant

Des "gros" sont en danger et ce n'est pas si courant

Le 30/10/2017 à 23:31Mis à jour Le 31/10/2017 à 19:00

LIGUE DES CHAMPIONS - Il y a des "gros" dans une situation compliquée avant le début de la phase retour de cette édition de la C1. A l'image de l'Atlético Madrid, du Borussia Dortmund, de l'AS Monaco et même du Napoli, qui se sont mis dans une mauvaise posture.

Attention, "grands" en péril ! La phase retour de la Ligue des champions va débuter ce mardi. Et avant les trois dernières journées, il y a des équipes de renom qui sont dans une situation délicate. L'Atlético Madrid, le Borussia Dortmund ou encore l'AS Monaco et même le Napoli ont ainsi du souci à se faire. Leur aventure en C1 a des chances de s'arrêter plus vite que prévu. La faute à un début de campagne ratée.

Ce n'est pas si courant que ça lors de la première phase de cette Ligue des champions. La plus prestigieuse des compétitions européennes voit régulièrement ses géants dérouler en début de compétition. Un peu trop même peut-être pour l'intérêt de l'épreuve. On attend toujours ainsi avec une certaine impatience les matches à élimination directe. Bien sûr, voir un grand se prendre les pieds dans le tapis avant les 8es arrive. Ils peuvent être victimes de "groupe de la mort" à l'instar de la Roma en 2014-2015. Ou tout simplement se rater à l'image de Manchester United en 2015-2016.

Leonardo Jardim, déçu

Leonardo Jardim, déçu Getty Images

Plus le droit à l'erreur pour l'Atlético, Monaco and co

Cette saison, les "gros" en danger sont cependant légion, et c’est ça qui surprend. L'Atlético Madrid illustre bien ce propos. En difficulté en attaque lors de leurs trois premières sorties (1 but inscrit), les finalistes des éditions 2014 et 2016 n'ont glané que deux petits points, bien loin de leurs habitudes en C1. Et avec Chelsea (7 points) et la Roma (5) devant dans ce groupe C, ils n'auront plus le droit à l'erreur pour rectifier le tir lors de la phase retour. Et savent qu'ils jouent leur dernière carte cette semaine face à Qarabag, qui les a tenus en échec (0-0) il y a deux semaines en Azerbaïdjan.

Mercredi, l'AS Monaco et le Borussia Dortmund ne seront pas en reste. Demi-finaliste de la dernière édition, le champion de France n'y arrive plus cette saison sur la scène européenne. Avec un point au compteur, les Monégasques sont bon dernier du groupe G et sont proches de la sortie. Si Besiktas a presque son billet en poche avec son sans-faute, Leipzig (4 pts) et Porto (3 pts) restent toutefois à portée des joueurs de la Principauté. Mais il faudra montrer un tout autre visage et espérer des résultats favorables dans les autres rencontres.

Pour Dortmund, ça se présente aussi très mal. Dans le groupe H où le Real Madrid et Tottenham comptent sept points, le club allemand n'affiche qu'un petit point au compteur. Dans le lot, le Napoli est finalement peut-être le mieux loti. Avec une victoire et deux défaites, le club italien a déçu en Europe pour le moment. Mais il peut encore y croire. Si Manchester City a pris les devants (9 pts), le Shakhtar Donetsk n'est qu'à trois points. Tout n'est donc pas perdu. Mais le Napoli aurait donné cher pour ne pas être dans cette situation, à l'instar des autres "gros" dans le dur.

0
0