Football
Ligue des champions

Un huis clos en version portes ouvertes fait le bonheur de l'Atalanta

Partager avec
Copier
Partager cet article

osip Ilicic of Atalanta celebrates with his team to an empty stand after he scores his teams second goal from the penalty spot during the UEFA Champions League round of 16 second leg match between Valencia CF and Atalanta at Estadio Mestalla on March 10,

Crédit: Getty Images

ParMaxime Claudel
10/03/2020 à 21:50 | Mis à jour 10/03/2020 à 23:14

LIGUE DES CHAMPIONS - Après sa large victoire à l'aller (4-1), l'Atalanta Bergame a confirmé en s'imposant sur la pelouse de Valence (3-4), en huitième de finale retour. Si Kevin Gameiro a inscrit un doublé lors de ce huis clos, les Italiens, présents en C1 pour la première fois de leur histoire, ont pu compter sur un quadruplé de Josip Ilicic pour signer un nouveau succès.

Le conte de fées ne s'est pas transformé en cauchemar pour l'Atalanta Bergame, qui verra donc les quarts de finale de la Ligue des Champions pour sa saison baptême dans la plus prestigieuse des compétitions de club. Large vainqueur à domicile lors du match aller (4-1), le club italien a à peine tremblé sur la pelouse de Valence, dans un Mestalla à huis clos (3-4). Le suspense a pris fin dès les premières minutes, avec un penalty bêtement concédé par les joueurs espagnols. Derrière, la rencontre s'est un peu emballée mais la meilleure attaque de Serie a pu compter sur un Josip Ilicic des grands soirs, auteur d'un quadruplé.

  • Le film du match
Ligue des champions

Un quadruplé, une prestation de haute volée : la "Mamie" Ilicic a brillé

10/03/2020 À 23:12

Ces derniers mois, il se passe toujours quelque chose quand l'Atalanta Bergame joue et ce fut encore le cas à l'occasion d'un huitième de finale retour pourtant plié d'avance. Valence avait besoin d'une remontada pour ne pas sortir par la plus petite porte, dans un stade sans public. Le plan a pris du plomb dans l'aile dès la 2e minute, quand Mouctar Diakhaby a irrégulièrement stoppé Josip Ilicic, qui s'est fait justice lui-même sur le penalty (0-1, 3e). Kevin Gameiro a ensuite entretenu un semblant d'espoir (1-1, 21e) avant que Diakhaby, décidément, n'offre un second penalty pour une main dans la surface captée par le VAR. Là encore, c'est Ilicic qui s'est chargé de redonner l'avantage à son équipe (1-2, 43e).

Encore un carton pour l'Atalanta

Alors qu'il n'y avait aucun supporter dans les travées du Mestalla, les deux clubs avaient envie de faire le spectacle. Ils ont été aidés par les choix offensifs un tantinet désespérés de Valence, qui aura au moins eu le mérite de réaliser une seconde période bien plus solide. Les Espagnols sont même parvenus à prendre les devants au tableau d'affichage, grâce à un doublé de Gameiro (2-2, 51e) et un joli but de Ferran Torres (3-2, 67e). Suffisant pour créer l'exploit ? Non, car il y avait un homme très, très en forme en face. Sur des mouvements collectifs rondement menés, Ilicic a égalisé (3-3, 71e) et, pour la forme, arraché la victoire alors qu'il était cuit (3-4, 82e).

Ilicic - Valencia-Atalanta - Champions League 2019/2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

Grâce à son attaquant slovène en état de grâce et un nouveau carton, l'Atalanta Bergame signe un quatrième succès de rang en Ligue des Champions et s'impose plus que jamais comme la bonne surprise de la saison. Il faudra bien évidemment gommer les errements défensifs entrevus face à Valence, qui s'est quand même procuré des occasions et aurait pu y croire un peu plus s'il ne s'était pas tiré une balle dans le pied d'entrée. Capable de tout offensivement, l'Atalanta a le costume du poison au stade des quarts de finale. D'autant que Papu Gomez et ses coéquipiers n'ont vraiment rien à perdre.

League One

La dégringolade : Wigan descend en troisième division

HIER À 20:14
Ligue 1

À Strasbourg, le coronavirus frappe encore : quatre nouveaux cas détectés au club

HIER À 17:35
Dans le même sujet
FootballLigue des championsValenceAtalanta
Partager avec
Copier
Partager cet article