Hugo Lloris : 6

Peu mis à contribution, il a fait le job comme souvent. De sa parade fantastique (30e) devant Pasalic, vigilant sur une frappe de Kovacic (87e) à son horizontale décisive face à Kramaric (90e), il a dégagé beaucoup de sérénité.

Premier League
Giroud encore au pied du mur : "Il faudra que je prenne une décision en janvier"
22/11/2020 À 12:00
  • En bref… Solide.

Ferland Mendy : 5,5

Son débordement et son changement de rythme ont amené l'ouverture du score de Griezmann. Gaucher, il a parfois souffert dans son placement mais il a compensé par beaucoup d'engagement. Perisic lui a fait quelques misères mais Mendy a globalement tenu son couloir malgré une passe en retrait ratée qui aurait pu coûter cher (43e).

  • En bref… La doublure de Pavard qu'on n'avait pas vu venir.

Raphaël Varane : 5

En première période, il a défendu en avançant. En seconde, il s'est montré moins souverain. Mais sa supériorité dans les airs a repoussé le danger à de nombreuses reprises. Mais quelle fébrilité dans ses transmissions. Le Madrilène avait le pied qui tremble ce mercredi.

  • En bref… On l'a connu plus autoritaire.

Raphaël Varane lors de Croatie - France

Crédit: Getty Images

Clément Lenglet : 6

Face à des attaquants lancés, il souffre parfois d'un manque de vivacité. En revanche, il lit les trajectoires et sa science du placement est une béquille permanente. Son intervention sur Pasalic (30e) est un modèle du genre. Toujours précieux dans les airs, c'est lui qui a apporté le plus de danger sur corner et ses relances sont toujours précises.

  • En bref… Le match avec Kimpembe est plus incertain que jamais.

Lucas Digne : 7

Il a tout de suite pris la mesure de ses adversaires dans son couloir. S'il a parfois été pris de vitesse en défense, ses centres et ses ouvertures, notamment celle pour Martial (19e), sont toujours aussi précis. Et il fait basculer la rencontre en offrant une passe décisive à Kylian Mbappé.

  • En bref… Un apport offensif capital. Enfin un vrai concurrent à Hernandez.

Steven Nzonzi : 4

Un peu attentiste, un peu facile parfois comme sur ce ballon perdu dans sa surface (55e), le Rennais a manqué de tranchant dans ses interventions et il est en retard sur le but croate. Heureusement, son placement, toujours juste, a sauvé quelques situations.

  • En bref… Un brin nonchalant.

Corentin Tolisso : 5

Il a d'abord perturbé la relance par un placement très haut. Courroie de transmission du jeu tricolore, il fut un relais utile avant de perdre son influence au fil des minutes. Il aurait pu concéder un penalty en laissant trainer son pied sur Vlasic (30e).

  • En bref… Pas suffisant pour contrarier les incontournables.

Remplacé par Eduardo Camavinga (63e), lui aussi en retard sur l'égalisation croate.

Adrien Rabiot : 7

Du caractère, de la conviction, de la clairvoyance : le milieu de la Juventus a retrouvé tout ce qui lui avait manqué face au Portugal. Des bonnes récupérations, des courses qui casse des lignes, des intentions, Rabiot a impulsé l'élan et s'est même imposé comme la plaque tournante des Bleus en première période. Il a dégagé une facilité et une clairvoyance dans chacun de ses choix. Davantage sur les talons après la pause, il a souffert face à l'agressivité retrouvée des Croates. A l'image de l'action du but où il perd son duel face à Modric.

  • En bref… Il ronronnait face au Portugal, il a desserré le frein à main à Zagreb.

Remplacé par Paul Pogba (74e) qui a changé le scénario du match par son ouverture sur le second but des Bleus.

"Avec Rabiot, Deschamps a peut-être trouvé le remplaçant de Matuidi"

Antoine Griezmann : 5,5

Il a répondu aux sceptiques et dissipé une partie des doutes en ouvrant le score d'une frappe puissante. Brouillon dans ses transmissions rapides notamment pour Mbappé, il a compensé par une grosse discipline défensive. Dans la transition, il reste en revanche précieux et a aéré le jeu à la première relance. Mais il n'a pas retrouvé son aura ni son influence.

  • En bref… Moyen dans le jeu mais décisif. C'est déjà ça.

Remplacé par Olivier Giroud (83e).

Kylian Mbappé : 5

Son but sauve une prestation timide. A force de demander le ballon dans les pieds plutôt que dans l'espace, le Parisien n'a pas pu exploiter son explosivité. Rarement en situation dangereuse, il a raté grossièrement sa seule opportunité face au but (15e) et a gâché une vraie opportunité de contre (90e) en manquant un contrôle. Mais il offre la victoire avec beaucoup de sang-froid et de justesse sur sa reprise.

  • En bref… L'essentiel est assuré.

Anthony Martial : 5

Il a très bien démarré avec vingt premières minutes très denses. Il a profité de l'alignement approximatif de la défense croate pour plonger habilement dans son dos. Il aurait d'ailleurs dû obtenir un penalty (18e). Sa bonne entente avec Mbappé est un atout. Ces deux-là parlent le même football. La suite fut plus neutre, le Mancunien est descendu plus bas sur le terrain, s'est excentré pour toucher des ballons avec moins d'efficacité.

  • En bref… Très remuant.

Remplacé par Kingsley Coman (63e).

"Mbappé doit jouer sur ses qualités et ne pas essayer de faire du Neymar"

Football
"Avec la génération 1987, ça a toujours été tout noir ou tout blanc"
19/11/2020 À 07:13
Ligue des Nations
Non, 2020 n'aura pas servi à rien
18/11/2020 À 22:08