Au moins, l'Angleterre a terminé sur une bonne note. Corrigée par la Belgique, qualifiée pour le Final Four, la sélection aux Trois Lions a passé ses nerfs sur l'Islande (4-0), qui termine cette phase de groupes de la Ligue des Nations avec six défaites au compteur. A Wembley, la jeunesse anglaise a brillé avec quatre joueurs de moins de 21 ans au coup d'envoi. Declan Rice, Mason Mount et Phil Foden, auteur d'un doublé, ont permis à l'Angleterre de l'emporter très facilement face à un adversaire dépassé et qui va donc descendre dans la Ligue B.

On se souvient encore de la surprenante victoire de l'Islande face à l'Angleterre lors de l'Euro 2016. A l'époque, les Declan Rice, Mason Mount et Phil Foden n'étaient pas encore là. Aujourd'hui, ils sont en train de remettre leur nation sur de bons rails. Certes, ce n'était que l'Islande en face. Mais toujours est-il que les Anglais, qu'importe leur âge, ont montré le visage que l'on attendait d'eux, avec du sérieux et de l'application. S'ils ont copieusement dominé les débats, enchaînant les occasions franches, ils ont respecté les Islandais.

Ligue des Nations
Grealish, le moins Anglais mais le plus précieux de tous ?
17/11/2020 À 22:25

La jeunesse anglaise brille

Le festival a été lancé par Rice, qui a profité d'un coup franc déposé sur sa tête par Foden pour ouvrir le score (1-0, 20e). Dans la foulée, Harry Kane, travailleur mal payé, est parvenu à glisser le ballon à Mount à défaut de conclure (2-0, 24e). Le match était déjà plié, puisque les Islandais n'ont jamais su répondre aux intentions adverses, ne tirant qu'une seule fois au but en 90 minutes. Les choses se sont un peu plus compliquées après l'expulsion logique de Birkir Mar Saevarsson, qui a écopé d'un second carton jaune (54e). A dix contre onze, la mission est devenue impossible pour la révélation de l'Euro 2016.

Un peu endormie après la pause, l'Angleterre a eu quelques sursauts sous l'impulsion de Foden. D'abord en manque de réussite face à Ogmundur Kristinsson (30e, 35e), il n'a laissé aucune chance à Hannes Halldorsson, gardien remplaçant, avec un doublé inscrit en quatre minutes. Il a bonifié un une-deux entre Bukayo Saka et Jadon Sancho (3-0, 80e) puis il a fait montre d'opportunisme après un contre favorable (4-0, 84e). Une preuve de confiance pour la pépite de Manchester City. Malgré cette démonstration, l'Angleterre termine à la troisième place de son groupe, à égalité de points avec le Danemark et à cinq longueurs de la Belgique.

Ligue des Nations
Le réalisme belge écarte l'Angleterre
15/11/2020 À 21:26
Ligue des Nations
Kane, fausse mutation mais vrai atout ?
14/11/2020 À 23:16