Sur le terrain et au tableau d'affichage, la France a fait la meilleure impression ce samedi lors d'un choc qui opposait deux des favoris du prochain Euro (0-1). Solide et discipliné lors du match aller (0-0), le Portugal s'est fissuré à Lisbonne, laissant entrevoir des failles dans lesquelles se sont engouffrés les Bleus. "Nous avons eu beaucoup de mal. La France a été supérieure, n'a pu que reconnaître son sélectionneur Fernando Santos. Ils ont toujours eu plus de possession alors que nous, nous ne sommes pas arrivés à lier les passes. La France nous a poussés dans nos retranchements et nous avons été très timides, incapables de progresser et de trouver les bonnes solutions."

Kimpembe-Rabiot et les messages sans équivoque de Deschamps

En difficulté devant, pris de vitesse derrière, les champions d'Europe ont souffert de la comparaison avec leurs adversaires du soir. "On jouait contre les champions du monde, c'est évident qu'ils ont beaucoup de valeur, a tenu à rappeler Diogo Jota. Malheureusement pour nous, ils ont été plus efficaces. Et quand ils ont pris l'avantage, le match est devenu plus compliqué pour nous. Nous avons fait de notre mieux mais ce n'était pas notre jour."
Equipe de France
Son problème avec Mbappé, son opposition avec Benzema : Giroud accuse les médias
13/10/2021 À 10:27
Nous n'avons pas su nous adapter à leur tactique
Pour le Portugal, le réveil fut trop tardif. Après une première période ratée, dont Fernando Santos a assumé la responsabilité lors de la conférence de presse, ses hommes ont attendu le dernier quart d'heure pour faire planer une menace plus constante sur le but d'Hugo Lloris. En vain.

Martial-Giroud, le duel que l'on n'attendait pas

"Nous avons permis à la France de garder le ballon et de jouer tranquillement, a regretté Danilo Pereira, milieu du PSG et de la Seleçao. Ils nous ont fait beaucoup courir et nous n'avons pas pu nous adapter à leur tactique. Nous étions trop distants les uns des autres et nous avons laissé la France circuler le ballon à son aise." Une défaite qui agit comme une piqûre de rappel alors que Français et Portugais se retrouveront en phase de poules à l'Euro. Personne ne sait dans quel état seront les deux sélections au mois de juin. Mais les Bleus ont envoyé un avertissement clair et net à leurs hôtes du soir.
Ligue des Nations - Finales
Veni, vidi, vici : Les Bleus et le goût retrouvé de la conquête
11/10/2021 À 22:24
Qualif. Coupe du monde
"Personne n'arrivait à lui prendre la balle" : Nuno Mendes, ascension éclair mais logique
11/10/2021 À 22:16