Eurosport

Cette semaine, la Ligue Europa a (un peu) des airs de Ligue des champions

Cette semaine, la Ligue Europa a (un peu) des airs de Ligue des champions

Le 30/09/2015 à 18:12Mis à jour Le 30/09/2015 à 19:02

LIGUE EUROPA – A l'image du duel opposant Monaco à Tottenham, la C3 propose cette semaine des affiches plus relevées que d'habitude. Presque dignes de la Ligue des champions.

Monaco - Tottenham : des épopées marquantes en Ligue des champions

Un duel entre deux équipes qui ont fait parler d'elles en Ligue des champions il n'y a pas si longtemps. Pour Monaco, c'était la saison passée. Les Monégasques avaient créé la sensation des huitièmes de finale en éliminant Arsenal (3-1, 0-2) avant de s'incliner de justesse au tour suivant devant la Juventus, futur finaliste de l'épreuve (0-1, 0-0). L'ASM n'avait pas été très loin de rééditer son exploit de 2004, quand elle avait atteint la finale de la compétition.

Shabani Nonda (Monaco), le 20 avril 2004, lors de la demi-finale de Ligue des champions face à Chelsea.

Shabani Nonda (Monaco), le 20 avril 2004, lors de la demi-finale de Ligue des champions face à Chelsea.Panoramic

En Ligue des champions, Tottenham a connu son épopée en 2011. Après avoir terminé en tête d'un groupe où figurait l'Inter, tenante du titre, en phase de poules, les Spurs avaient fait tomber le Milan des Seedorf, Gattuso, Nesta, Ibrahimovic et Thiago Silva (0-1, 0-0), avant de subir la loi du Real Madrid en quart de finale (4-0, 1-0). Quart de finaliste de la Ligue Europa en 2013, Tottenham présente de solides références européennes, passées et récentes, au moment de défier l'ASM.

Lazio - Saint-Etienne : un duel de prétendants à la qualification en C1

La Lazio était une terreur du Vieux Continent à la fin des années 90. Après avoir été finalistes de la C3 en 1998, battus par l'Inter (3-0), les Romains, alors emmenés par Alessandro Nesta, Pavel Nedved ou Juan Sebastian Veron, avaient enlevé leur premier titre européen un an plus tard en remportant la dernière édition de la C2 face à Majorque (2-1), puis la Supercoupe d'Europe quelques semaines plus tard face à Manchester United (1-0).

Alessandro Nesta (Lazio) reçoit le trophée de la Supercoupe d'Europe des mains du prince Albert de Monaco en 1999

Alessandro Nesta (Lazio) reçoit le trophée de la Supercoupe d'Europe des mains du prince Albert de Monaco en 1999AFP

Les grandes heures européennes de Saint-Etienne remontent à plus loin encore, quand les Verts avaient fait vibrer la France avec leurs épopées en C1 dans la deuxième moitié des années 70. Si ces deux clubs n'ont plus leur lustre d'antan sur le Vieux Continent, ils n'en demeurent pas moins des acteurs majeurs dans leurs championnats respectifs à l'heure actuelle. Entre le cinquième de la Serie A et le deuxième de la Ligue 1, le duel aura aussi des allures de prétendants à la qualification en C1.

Rubin Kazan - Bordeaux : en C1, il n'y a pas si longtemps

Le club russe a davantage brillé en Ligue Europa, dont il a été quart de finaliste en 2013, qu'en Ligue des champions. Mais le Rubin Kazan connaît quand même la C1 pour avoir participé aux phases de poules de l'épreuve en 2009-10 et 2010-11, avant de s'incliner devant Lyon en barrage en 2012-13 (3-1, 1-1). Depuis, il peine à jouer les premiers rôles dans un championnat dominé par le Zenit Saint-Pétersbourg et le CSKA Moscou et à retrouver ainsi une place en C1.

Le Rubin Kazan avait affronté le Barça de Lionel Messi lors de la Ligue des champions 2010-11

Le Rubin Kazan avait affronté le Barça de Lionel Messi lors de la Ligue des champions 2010-11AFP

Les Girondins ont aussi du mal à rivaliser en Ligue 1 face à Paris, Lyon, Monaco et Marseille pour accéder à la Ligue des champions. Mais ils avaient été en quart de finale de l'épreuve il n'y a pas si longtemps, en 2009-10, où ils s'étaient inclinés devant Lyon dans une confrontation 100% tricolore (3-1, 0-1). Bordeaux avait surtout connu ses heures de gloire dans les années 80 en C1 avec une demi-finale en 1984-85 et un quart de finale en 1987-88.

Marseille – Slovan Liberec : l'affiche la moins estampillée "Ligue des champions"

C'est évidemment l'affiche qui a le moins l'allure d'un match de Ligue des champions, compétition dans laquelle le Slovan Liberec n'a jamais dépassé le stade du troisième tour préliminaire. Le club tchèque, malgré un quart de finale de C3 en 2002 après avoir éliminé Lyon (1-1, 4-1), n'a jamais vraiment brillé sur la scène européenne. Il avait cependant atteint les seizièmes de finale de la Ligue Europa en 2013/14, où il s'était fait sortir par l'AZ Alkmaar (0-1, 1-1).

Le Slovan Liberec avait éliminé l'OL de Sonny Anderson en 8e de finale de la C3 en 2001-02

Le Slovan Liberec avait éliminé l'OL de Sonny Anderson en 8e de finale de la C3 en 2001-02AFP

L'OM a bien sûr des références plus solides au niveau européen, notamment en Ligue des champions. Ils ont remporté l'épreuve en 1993, et participé à trois des cinq dernières éditions avec notamment un quart de finale en 2011-12. Marseille disputera son 200e match en Coupe d'Europe lors de son duel face au Slovan Liberec, qui en compte 85 à son actif. Deux clubs qui n'ont vraiment pas le même vécu en Europe. L'OM n'a pas vraiment de quoi douter face aux Tchèques.

Les autres rencontres

Les rencontres concernant les clubs français, en tout cas Saint-Etienne, Monaco et, à un degré moindre, Bordeaux, ne sont pas les seules à avoir des allures de matches de Ligue des champions. Citons notamment les duels entre le Beskitas et le Sporting, ou le Celtic et Fenerbahçe. La Ligue Europa est souvent critiquée pour le manque d'attractivité de certains de ses matches. Mais cette semaine, ce ne sera pas le cas.

0
0