Autrefois un plafond de verre, l'Albiceleste est aujourd'hui, pour Lionel Messi, une échappatoire. Au bout de la saison la moins convaincante de sa carrière, disputée avec le Paris Saint-Germain, l'homme aux sept Ballons d'Or a retrouvé sa sélection et des couleurs. Mercredi dernier, il avait réussi un grand match pour aider les siens à écraser l'Italie (3-0) lors du retour de la Finalissima. Dimanche, en amical face à l'Estonie, il s'est occupé de tout.
En 76 minutes, l'Argentin a inscrit cinq buts, soit un de moins que sur l'ensemble de son exercice en Ligue 1. Cinq buts face à l'une des nations les plus faibles du continent européen (110e au classement FIFA), certes. Mais cinq buts quand même. Le temps d'une trêve internationale, à quelques mois d'une Coupe du monde qui constitue la dernière grande quête de sa carrière, Messi redevient lui-même.
Matches amicaux
Un quintuplé avec l'Argentine : Messi remonte encore le temps
05/06/2022 À 20:07
"Je ne sais que dire de plus sur lui, a commenté son sélectionneur Lionel Scaloni après le match. C'est difficile. Il est comme Rafael Nadal. Je pense qu'il est préférable que les journalistes parlent, parce qu'il n'y a plus de mots pour le décrire. Il est unique. C'est un plaisir de l'avoir dans ce groupe, de pouvoir l'entraîner. Son comportement, son dévouement pour ce maillot...". Mine de rien, en Europe, cela faisait quelques mois que Messi n'avait plus été au centre de l'attention. À Paris, Kylian Mbappé a capté toute la lumière.
Le jour où il s'arrêtera, il va nous manquer
À observer son langage corporel, ses expressions et son attitude, l'ancien Barcelonais a accueilli ce rendez-vous international comme une vraie bouffée d'air frais. Ce qui, tout au long de sa carrière et au moins jusqu'à la victoire finale en Copa America il y a un peu moins d'un an, n'avait pas toujours été le cas. Hasard ou coïncidence, Messi a retrouvé tout ce qui a fait sa magie. Face à l'Estonie, il a tout réussi. Et tout lui a réussi.

Faut-il déjà envisager un onze sans Griezmann ?

"Il a un aimant, a souri Papu Gomez, titulaire durant cette rencontre et passeur pour l'idole argentine, dans des propos relayés par AS. Quand il a des occasions, il les met toutes." Tantôt ailier, tantôt à la création, souvent au bon endroit, parfois en renard, Messi a fait à peu près tout ce qu'il voulait dans la défense estonienne. "Sur le dernier but, on dirait que le ballon lui a demandé de marquer, a soufflé le défenseur German Pezzella. Il est incroyable. Et il semble se bonifier match après match."
Épanoui, Lionel Messi s'apprête à vivre des mois décisifs pour la tournure qu'il souhaitera donner à sa carrière, en club comme en sélection. À 34 ans, il profite. Nous aussi. "Je ne crois pas qu'il soit seulement le patrimoine de l'Argentine, a souligné Scaloni. Il est celui du monde entier. Le jour où il s'arrêtera, il va nous manquer. Espérons qu'il continue encore et que tout le monde profite et le protège."
Matches amicaux
La Finalissima pour l'Argentine d'un grand Messi
01/06/2022 À 20:44
Matches amicaux
Pourquoi l'Argentine aborde sa "finale" avec plus d'envie que l'Italie ?
31/05/2022 À 22:03