Le marché estival du PSG pourrait aussi se jouer sur un autre tableau. Depuis plusieurs semaines, la polémique est publique. Paris, qui cherche toujours à internationaliser sa marque va devoir débourser plusieurs millions d’euros pour acquérir l'adresse psg.com. "Entre un et trois millions d’euros exactement", précise Erwan Kina, agent mandaté par le propriétaire du nom de domaine. Aucun des rivaux européens du champion de France ne connaît pareille situation.

Ambiance au Parc des Princes avant PSG-Lille

Crédit: Panoramic

Ligue 1
Anne Hidalgo veut un Parc à 60.000 places
29/05/2015 À 09:45

Ce jeune Français de 19 ans habitant à Lyon, l’un des seuls à s’être spécialisé dans l’acquisition et la vente de site internet, a flairé l’affaire en début d’année. "J’ai quitté la Fac pour me consacrer au business des noms de domaine. Un univers passionnant. Je suis fan de football, donc au début j’ai fait le tour des sites de tous les grands clubs. Quand j’ai vu que PSG.com n’appartenait pas au club, j’étais content et surpris à la fois. J’ai tout de suite contacté son propriétaire."

Voir le Tweet

Homme d’affaire américain vivant au Japon, l’homme a enregistré le nom de domaine en 1990, au moment où ils étaient encore gratuits. Avant de confier ses intérêts à Erwan Kina, le businessman avait déjà été contacté par des avocats se réclamant du club de la capitale. "C’est un homme puissant au Japon, du coup il n’a pas trop apprécié qu’il ne puisse pas parler directement au président. C’est pourquoi il m’a choisi."

Il faut dire que l’enjeu est primordial pour Paris. Un nom de domaine en .Com ouvre la voie à une bien meilleure exposition numérique, notamment pour écouler des produits dérivés. "Aujourd’hui ‘.fr cela ne veut rien dire pour une personne qui vit au Brésil, affirme Erwan Kina. Imaginez que vous deviez acheter un maillot d’un club brésilien sur un site en .Br, personne n’aurait ce réflexe en France." De quoi justifier l’énorme prix que doit débourser le club français ? "C’est rentabilisé très rapidement. Imaginez des affiches au Parc des Princes avec ‘PSG.Com’. Ce sont des millions de personnes qui vont aller sur le site. Autant d'acheteurs potentiels. Pour un seul match à domicile !"

Parc des princes PSG Chelsea

Crédit: Eurosport

Le jeune homme contacte alors Michel Mimran, le directeur marketing du PSG, qui affirme que la priorité est ailleurs pour QSI. "Le seul problème, c’est que le temps joue contre eux. S’ils attendent un an, ça ira. Plus, ça veut dire que cela va leur coûter encore plus cher." A l’heure où le Fair-Play financier contraint les dirigeants qataris à trouver de nouvelles sources de revenus, l’acquisition de PSG.Com peut être une première solution. Pour quelques millions d’euros. 

Ligue 1
Son avenir, Pirlo, les arbitres... Les 7 déclas à retenir de Verratti
28/05/2015 À 11:29
Ligue 1
Xavi à Paris ? Ce n’est pas la solution miracle
26/05/2015 À 13:45