Comme beaucoup d'autres sportifs, Samir Nasri a décidé de tenter l'expérience du live Instagram lundi soir. Et le milieu de terrain, actuellement à Anderlecht, n'a pas fait dans la langue de bois. Interrogé par le journaliste Bertrand Latour, il est notamment revenu sur le jeu de l'équipe de France. Pour lui, au vu du matériel à disposition, Didier Deschamps devrait vraiment faire (beaucoup) mieux.

"En 2018, encore heureux qu’ils gagnent (le Mondial). Il n’y a que des cracks. Il peut faire trois équipes d’un très, très bon niveau. Mets Guardiola en équipe de France, tu vas voir comment ils vont jouer. On va se régaler", explique tout d'abord l'ancien international, qui estime "avoir le droit de ne pas aimer" le jeu des Bleus. "Je regarde, j’ai des potes qui jouent en sélection. C’était bien, c’était mérité, la Coupe du monde", enchaîne-t-il. Avant de revenir sur la trajectoire de certains joueurs de sa fameuse génération 1987.

Football
11e j. - Zidane pointe du doigt l'irrégularité de son équipe
IL Y A 32 MINUTES

"Je ne comprends pas pourquoi Benzema n’a pas fait l’Euro 2016, ni la Coupe du monde 2018, explique Nasri. Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas fait la Coupe du monde 2014. Trouve-moi un joueur qui est un content s’il est remplaçant… Je ne comprends pas pourquoi Hatem Ben Arfa n’a pas été sélectionné pour l’Euro 2016, après sa saison avec Nice."

"Il y a beaucoup de copinage"

Toujours au sujet de l'équipe de France, le milieu de terrain (41 sélections), pas toujours rayonnant lorsqu'il a porté le maillot des Bleus, assure toutefois qu'il y a" 200 millions de joueurs pas bons en sélection" et qui "viennent à chaque fois". "Ça dépend de qui est le sélectionneur. Il y a beaucoup de sélectionneurs qui font ce que le journal L’Equipe écrit. Il y a beaucoup de copinage. Les critères changent. Avant, il fallait être bon en club. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas", confie Nasri.

Enfin, un mot sur l'OM, quand même. "Je vais en être le coach, a-t-il lâché dans un grand sourire. Tu connais un Marseillais qui te dirait que ça ne le fait pas rêver l’Olympique de Marseille ? Ça n’existe pas !" Mais en attendant de peut-être s'asseoir, un jour, sur le banc du Vélodrome, l'ancien joueur du club olympien se félicite du travail réalisé par André-Villas-Boas. "C’est costaud, franchement costaud (...) Villas-Boas fait vraiment le maximum avec ce qu’il a", s'enthousiasme Nasri. Il y a au moins un coach qui recueille ses faveurs.

Football
10e j. - Guardiola : Mahrez en bonne forme, Jesus et Sterling doivent marquer plus
IL Y A UNE HEURE
Football
12e j. - Benito : “Quand Ben Arfa a le ballon, même Paris le craint"
IL Y A UNE HEURE