Les matches se suivent et se ressemblent pour Pepe Reina. Samedi, face à Everton (1-0), le portier des Reds n'a pas eu à aller chercher le ballon au fond de ses filets. S'il a eu quelques parades à faire, notamment sur une frappe de Yakubu en fin de match, l'Espagnol a surtout pu compter sur sa défense pour préserver sa cage inviolée. Pourtant, Liverpool a joué pendant une heure en infériorité numérique. Mais cela n'a pas empêché l'arrière-garde mise en place par Rafael Benitez de confirmer son imperméabilité. Lors du derby de la Mersey, elle n'a pas pris de but pour la sixième fois lors de ses sept dernières sorties en championnat. Après avoir balbutié leur football durant la première moitié de la saison, les Scousers semblent avoir enfin trouvé leur rythme. Grâce à ce qui a toujours été la marque de fabrique du Liverpool de Benitez, une solidité hors-norme.
Car ce ne sont pas Fernando Torres, toujours blessé, ou Steven Gerrard, encore loin d'être à 100%, qui sont à l'origine du retour au premier plan de Liverpool. Si les Reds se remettent à gagner, c'est d'abord grâce à la qualité d'une défense qui a largement fait ses preuves par le passé, mais qui s'était définitivement égarée lors des matches aller. De façon surprenante, tant le mur rouge donnait l'impression d'être sans faille ces dernières années. "Lors des quatre ou cinq dernières saisons, on avait peut-être la meilleure défense du monde", avance Jamie Carragher. "Défensivement parlant, nous avons été fantastiques avec RafaelBenitez. Nous le prouvons encore aujourd'hui. Après, il y a toujours des hauts et des bas. C'est comme un buteur qui va empiler but sur but avant de rester muet pendant des matches ", ajoute le défenseur des Reds. "Mais PepeReina a battu tous les records détenus par Ray Clemence. Et battre des records à Liverpool est particulièrement difficile quand on voit les grands noms qui sont passés ici", souligne-t-il encore.
"Il faut qu'on s'améliore"
Premier League
Arsenal grignote son retard
08/02/2010 À 17:41
Et le club de la Mersey, qui semblait encore destiné à vivre une saison noire il n'y a pas si longtemps, est revenu de l'enfer plus vite qu'on ne l'y avait envoyé. Les critiques après l'élimination en Ligue des Champions ou les questions sur un éventuel départ de Benitez ne sont plus à l'ordre du jour à défaut d'être définitivement oubliées. Aujourd'hui, Liverpool n'a qu'un objectif : jouer mieux tout en conservant son assise défensive. Histoire de confirmer ce retour au premier plan tout en essayant d'aller encore plus haut. "Il faut qu'on continue cette série. Pour cela, il faut qu'on garde la même mentalité. Mais on doit s'améliorer dans le jeu. Le match face à Everton n'est définitivement pas le meilleur qu'on ait fait. C'était essentiel de gagner, maintenant il faut qu'on s'améliore", insiste Javier Mascherano. "Le prochain match sera très difficile face à Arsenal. C'est un gros match et on verra ce qu'on est capable de faire, même si on doit surtout essayer de gagner", ajoute le milieu défensif argentin, qui est loin d'être étranger à la solidité retrouvée de son équipe.
De ce choc à l'Emirates, Liverpool peut tirer tous les bénéfices. Les Reds reviendraient en effet à deux points d'Arsenal en cas de succès. Surtout, ils infligeraient aux Gunners une troisième défaite consécutive qui plongerait la formation d'Arsène Wenger encore un peu plus dans le doute. Une motivation supplémentaire, qui n'a d'égal que la volonté de rebondir du club londonien. C'est encore un match au couteau qui attend les hommes de Benitez, mais ils semblent bien s'en accommoder en ce moment. "Il faut qu'on obtienne un bon résultat contre Arsenal, c'est ce qu'il y a de plus important à l'heure actuelle", lance Daniel Agger, qui va probablement retrouver une place de titulaire en raison de la suspension de Sotirios Kyrgiakos. "Arsenal a une très bonne équipe, mais chaque match est très difficile en Premier League donc on doit l'aborder dans le même état d'esprit que face à Everton. Et tout le monde dans l'équipe est convaincu qu'on a la bonne attitude", affirme le défenseur de Liverpool. Arsenal est prévenu, les Reds sont de retour.
Premier League
Arsenal-Liverpool: 1-1
17/04/2011 À 17:14
Premier League
Terry : "On aurait dû gagner"
12/12/2010 À 20:30