Et soudain, au bout de la nuit, le ciel est tombé sur la tête de l'Algérie. Le Cameroun s'est qualifié pour la Coupe du monde 2022 grâce au Lyonnais Karl Toko-Ekambi, auteur du but du 1-2, à l'ultime minute de la prolongation. Les Lions Indomptables s'imposent ainsi au bénéfice du but marqué à l'extérieur qui compte double en cas d'égalité, une règle abolie dans la zone Europe mais toujours valable en Afrique.
C'est d'autant plus cruel pour l'Algérie que la sélection de Belmadi, dominatrice toute la rencontre, avait bien pensé arracher son billet pour le Qatar grâce à Touba, buteur à la 118ème minute sur corner. Défait au match aller (0-1), le Cameroun était revenu à hauteur de l'Algérie dans le temps réglementaire grâce à Eric Choupo-Moting (22e). Ce succès (0-1) avait permis aux hommes de Rigobert Song de décrocher la prolongation à Blida.
Qualif Coupe du Monde - CAF
La FIFA a tranché : le match Algérie – Cameroun ne sera pas rejoué
07/05/2022 À 13:08

Belmadi inconsolable

Les Français maudissent toujours le nom de Kostadinov. Il est possible que Karl Toko-Ekambi laisse la même empreinte dans les têtes des supporters algériens. En offrant la victoire au Cameroun à la 124e minute, l'attaquant de l'OL a plongé le stade Mustapha Tchaker dans l'incrédulité la plus totale ! L'Algérie, qui avait volontairement choisi par superstition cette petite enceinte plutôt que le stade du 5 juillet à Alger, a été défait pour la première fois de son histoire à Blida. Depuis leurs débuts dans "la ville des Roses", les Fennecs comptabilisaient 31 victoires et 6 matchs nuls. Les larmes d'un Djamel Belmadi inconsolable n'y changeront rien : pour la deuxième fois d'affilée, l'Algérie ne jouera pas la Coupe du monde.
Au-delà de ce coup de griffe de la dernière seconde, l'Algérie peut nourrir des tonnes de regrets tant les occasions ont été nombreuses. Islam Slimani (1e) et surtout Youcef Belaïli (29e) ont tous les deux manqué deux grosses opportunités, comme Abdelkader Bedrane dans la prolongation. Sans parler des nombreux arrêts miraculeux du gardien André Onana, en particulier un réflexe hallucinant sur une tête de Slimani (105e) et une envolée monstrueuse sur un missile d'Ismaël Bennacer (111e). Les Fennecs peuvent aussi déplorer le ballon relâché par leur gardien Raïs M'Bolhi qui avait profité à Eric Choupo-Moting, premier buteur de la rencontre. Le gardien algérien s'était toutefois rattrapé en sauvant la patrie à deux reprises consécutivement (68e) sur l'une des rares incursions adverses.
Mais c'était avant le coup de théâtre de la dernière seconde et le onzième but en sélection de Karl-Toko Ekambi. A n'en pas douter le plus important de sa carrière. Pour le plus grand bonheur du nouveau sélectionneur Rigobert Song propulsé à ce poste pour ce barrage par son ami et président de la Fédération Samuel Eto'o. Pour la huitième fois de son histoire, le Cameroun sera au rendez-vous de la Coupe du monde.
Qualif Coupe du Monde - CAF
Belmadi : "Ces arbitres ne respectent pas notre pays"
30/03/2022 À 07:21
Qualif Coupe du Monde - CAF
Slimani a oublié Lyon, au grand bonheur de l'Algérie
29/03/2022 À 14:07