Hugo Lloris : 7

D'abord vigilant sur une frappe à son premier poteau de Todorovic, il a fait basculer la rencontre sur un miracle en détournant une tête à bout portant d'Ahmedhozic (26e). Sans cette parade, la soirée aurait pu tourner au cauchemar.
  • En bref… Comme au Mondial, il a fait basculer la rencontre des Bleus dans le bon sens. *
Euro 2020
Vingt-six Bleus à l'Euro : à qui va profiter l'élargissement de la liste ?
04/05/2021 À 17:36

Benjamin Pavard : 4

Brouillon dans ses tentatives offensives et toujours sur un fil en première période, il a bêtement concédé un corner qui a failli couter cher (26e). Pavard s'est repris après la pause à l'image de son intervention décisive devant Vigilant sur Kolasinac (55e).
  • En bref… Très moyen.

Raphaël Varane : 6,5

Auteur de jaillissements plein d'autorité, il a traversé la partie dans la peau du patron. Le Madrilène a fait preuve d'une grande justesse avec des interventions tranchantes. Son jeu long a apporté de la variété avant la pause.
  • En bref… Un roc.

Antoine Griezmann, Bosnie-France

Crédit: Getty Images

Presnel Kimpembe : 5,5

Il a globalement maîtrisé Dzeko dans un affrontement de gladiateurs. S'il a démarré timidement, il a peu à peu pris la mesure de son adversaire direct sans trop trembler.
  • En bref… Solide lui aussi.

Lucas Hernandez : 4,5

On l'a connu beaucoup plus saignant. L'absence de pur ailier sur son côté devait le pousser à prendre son couloir. Non seulement il l'a trop peu fait mais ses centres n'ont jamais trouvé preneur. Derrière, il n'a pas fait régné l'ordre laissant du champ à son adversaire direct.
  • En bref… Un Hernandez au petit trot.

Paul Pogba : 4

Ce n'est pas le Pogba que l'on préfère. Il a démarré par une sublime ouverture pour Mbappé signalé injustement hors-jeu (2e) mais il s'est ensuite compliqué la vie. Trop de touches de balle sur ses remontées, trop de fautes, trop de latitude laissé aux milieux bosniens, trop peu d'initiatives, il a joué sur un petit rythme.
  • En bref… Un Pogba sans Kanté n'a pas la même efficacité.

C'est moche mais est-ce que c'est grave ?

Adrien Rabiot : 6

Plutôt autoritaire à la récupération, il a sauvé quelques situations périlleuses notamment sur ce retour fantastique sur Krunic (75e). Le Turinois a parfois comblé la petite forme de Pogba avec une grosse activité. Sa passe décisive pour Griezmann a débloqué la rencontre.
  • En bref… Décisif.

Kingsley Coman : 4

Il avait démarré avec du feu dans les jambes et le jeu a d'abord penché de son côté. Mais son incapacité à aller au bout de ses idées a fini par le faire disparaître. Thomas Lemar a alors pris l'équipe en main et Coman a très peu pesé sur les débats.
  • En bref… Peu en jambes.
Remplacé par Olivier Giroud (59e).

Thomas Lemar : 6,5

Très actif, très disponible, très propre, il a gagné en épaisseur au fil de la rencontre et pris le contrôle des évènements. Les Bleus lui ont fait confiance et il l'a parfaitement rendu. Quelques secondes après une ouverture exceptionnelle pour Pavard (60e), c'est lui qui créé le décalage sur l'action du but.
  • En bref… Un match qui comptera pour Lemar.

Antoine Griezmann : 7

Cette équipe est la sienne et cette victoire en Bosnie l'a encore prouvé. Pas seulement parce qu'il fut l'unique buteur de la soirée d'une tête précise. Mais aussi, et surtout, parce qu'il s'est démultiplié aux quatre coins du terrain. Kanté absent ? Griezmann s'est occupé de la récupération. Moins en vue dans la construction, où Lemar a pris le relais, il était tout de même là à la conclusion.
  • En bref… IN-DIS-PEN-SABLE.

Griezmann et Pogba lors de Bosnie-France

Crédit: Getty Images

Kylian Mbappé : 5

On a bien cru qu'il allait chasser les doutes accumulés depuis une semaine après un premier quart d'heure de feu marqué par un hors-jeu imaginaire (2e), un centre parfait pour Coman (9e) et un contrôle orienté sublime (15e). Mais, coincé dans l'axe au cœur d'une défense dense, il a rapidement subi un traitement faveur des Bosniens qui ont concentré leur attention sur lui. Mbappé a peu à peu disparu. Il a retrouvé son second souffle après l'entrée d'olivier Giroud et son repositionnement dans l'axe. Mais il ne marque toujours pas…
  • En bref… Il attend son match référence dans l'axe.
Euro 2020
Deschamps annoncera sa liste pour l'Euro le 18 mai
03/05/2021 À 14:46
Equipe de France
Une liste claire, un onze en place et une ombre : Les Bleus avancent malgré tout
01/04/2021 À 10:50