Panoramic

Qualifications Euro 2016 : Berahino doit beaucoup à l'Angleterre et il donnera tout pour elle

Berahino doit beaucoup à l'Angleterre et il donnera tout pour elle

Le 14/11/2014 à 19:04Mis à jour Le 15/11/2014 à 10:36

Appelé pour la première fois en équipe d'Angleterre, Saido Berahino va représenter un pays qui lui donné une deuxième chance après son exil du Burundi.

Dire que Saido Berahino a pris avec fierté sa première convocation en équipe d'Angleterre serait un euphémisme. Elle existe, évidemment, pour ce jeune attaquant de 21 ans qui se voit ainsi récompensé de son début de saison tonitruant avec West Bromwich Albion. Mais la sélection aux Trois Lions représente certainement plus pour lui que pour les autres. Berahino part de beaucoup plus loin que le commun des joueurs anglais. Et c'est comme s'il arrivait plus haut qu'eux en intégrant l'équipe nationale. "Jouer pour l'Angleterre, c'est un monde pour moi car ce pays m'a donné une deuxième chance d'avoir une vie meilleure, à moi et à ma famille", affirme-t-il.

    Berahino est né à Bujumbura en 1993, au début d'une guerre civile qui allait ravager le Burundi pendant plus de dix ans. Et coûter la vie à son père en 1997. Sa mère, Liliane, a pu fuir le conflit et s'exiler en Angleterre. Berahino a pris le même chemin un peu plus tard, quand il a eu dix ans, mais il ne l'a pas retrouvée immédiatement à son arrivée outre-Manche. Seul dans un pays qui lui était totalement étranger, et dont il ne parlait pas la langue, Berahino a d'abord été placé dans un centre de soins à Birmingham. Quelques semaines plus tard, il a pu reprendre contact avec sa mère et s'installer avec elle, après avoir fait des tests ADN pour confirmer le lien de parenté. "Ma vie a vraiment commencé à partir de là", explique-t-il.

    Le foot comme vecteur d'intégration

    En difficulté pour se faire comprendre, Berahino a vite trouvé son terrain d'expression : le football. Les parties dans la cour d'école de Birmingham lui ont permis de s'intégrer dans la société anglaise. A Bujumbura, il avait déjà touché ses premiers ballons. Mais ils étaient faits de sacs plastiques raccordés par des lacets à l'époque. Berahino s'est rapidement adapté au cuir sous le maillot de Phoenix United, un club pour enfants défavorisés de Birmingham. Au point d'attirer l'œil des recruteurs de West Bromwich Albion. Un an seulement après son arrivée en Angleterre, il a ainsi rejoint le centre de formation de WBA, en 2004.

    La joie de Saido Berahino après un but avec WBA face à Liverpool.

    La joie de Saido Berahino après un but avec WBA face à Liverpool.AFP

    La suite du parcours de Berahino est plus classique. Il a fait toute sa formation avec les équipes de jeunes des Baggies jusqu'à la signature de son premier contrat professionnel, en 2011. Comme la majorité des jeunes espoirs anglais, il a été prêté dans des clubs de divisions inférieures afin de faire son apprentissage du haut niveau. D'abord en League Two, à Northampton Town, où il a inscrit 6 buts en 14 matches entre octobre 2011 et février 2012, puis en League One à Brentford jusqu'à la fin de la saison 2011-12. De retour à WBA, où il a fait ses débuts pros en août 2012 lors d'un match de Capital One Cup face à Yeovil, Berahino est reparti en prêt à Peterborough, en Championship. Il est revenu chez les Baggies au début de l'année 2013. Pour de bon cette fois-ci.

    Le meilleur buteur anglais en Premier League cette saison

    Berahino s'est révélé aux yeux de la Premier League fin septembre 2013, lors d'un déplacement de West Bromwich Albion à Old Trafford. Entré en jeu dans le premier quart d'heure après la blessure de Scott Sinclair, il a inscrit son premier but en championnat pour offrir la victoire des Baggies sur le terrain de Manchester United (1-2). Ce coup d'éclat lui a permis de faire son trou avec 32 apparitions dès sa première saison en équipe pro, pour cinq buts inscrits. Essentiellement remplaçant, il a gagné ses galons de titulaires cette saison, débutant les 11 premières journées de championnat et marquant 7 buts, ce qui fait de lui le meilleur buteur anglais en Premier League pour l'instant.

    Cette performance n'est pas passée inaperçue en Angleterre, où l'équipe nationale cherche son second souffle depuis longtemps. Avant d'exploser cette saison en club, Berahino avait déjà prouvé ses qualités chez les sélections de jeunes. Il a tout connu des U16 à l'équipe d'Angleterre Espoirs, qu'il a contribué à qualifier pour l'Euro 2015 avec un but et une passe décisive lors du barrage aller face à la Croatie (2-1). De quoi convaincre Roy Hodgson de l'appeler pour la première fois chez les A pour les matches face à la Slovénie et l'Ecosse. Et faire ainsi le bonheur de Berahino, prêt à tout donner pour ce pays qui lui a offert une deuxième chance dans la vie.

    Pariez sur le Football avec Winamax
    1
    N
    2
    Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
    0
    0