L'Atalanta Bergame marque le pas. Ce samedi, en ouverture de la 34e journée de Serie A, la Dea a concédé un match nul, son deuxième en trois matches, cette fois sur la pelouse de l'Hellas Vérone (1-1). Au stade Marcoantonio-Bentegodi, si Duvan Zapata (50e) avait pourtant ouvert le score, Matteo Pessina a fini par remettre les deux équipes à égalité (59e). Au classement du championnat, les hommes de Gian Piero Gasperini s'emparent provisoirement de la deuxième place, mais se retrouvent à égalité de points avec l'Inter Milan, troisième.

Le film du match

Serie A
Un oubli qui pourrait coûter cher : la Roma risque une défaite sur tapis vert !
HIER À 16:14

Avec l'enchaînement des rencontres de l'autre côté des Alpes, ce duel opposant un prétendant aux premières places au neuvième de Serie A a mis du temps avant de se lancer, et même plus de 45 minutes de jeu. Car, dans le premier acte, Alejandro Gomez (4e, 30e), qui n'a plus marqué le moindre but depuis janvier dernier, ou bien encore Mario Pasalic, en face-à-face avec Marco Silvestri (13e) n'ont pas réussi à débloquer la situation. En face, les locaux ont bien failli trouver la faille grâce à Marco Faraoni (22e).

Gollini a sauvé l'Atalanta de la déroute

Finalement, la délivrance est intervenue en tout début de seconde période. Après une première frappe en pivot (42e), Duvan Zapata, désormais co-meilleur buteur de l'Atalanta, avec 17 réalisations, à égalité avec le super-sub Luis Muriel, a fini par faire la différence, avec de la réussite (50e, 0-1). Paradoxalement, cette ouverture du score a boosté l'Hellas Vérone. Dans la foulée, les protégés d'Ivan Juric ont fait le siège sur le but de Pierluigi Gollini, très souvent abandonné par sa défense et obligé d'intervenir à de multiples reprises.

Verona-Atalanta, il gol di Zapata

Crédit: Getty Images

S'il a fini par s'incliner, face à Matteo Pessina (59e, 1-1), il a toutefois sauvé les siens d'une réelle déconvenue, face à Marco Faraoni (56e), Amir Rrahmani (59e), Eddie Salcedo (62e, 64e), Fabio Borini (84e) et Federico Dimarco (88e). Un véritable match de gardiens, de part et d'autre, puisqu'en face, Silvestri n'a pas non plus chômé, avec une double parade devant Alejandro Gomez et Duvan Zapata (63e), tandis que Mario Pasalic a ensuite clairement manqué la balle de match (90e+2).

Meilleure attaque d'Italie et parmi les meilleures en Europe (94 buts), l'Atalanta a failli à sa réputation. Toutefois, ce match nul lui permet d'égaler sa plus longue série d'invincibilité en championnat, avec désormais quatorze rencontres sans revers. Le futur adversaire du Paris Saint-Germain en quarts de finale de la Ligue des champions va vite enchaîner, contre Bologne (mardi, 19h30). En espérant avant, peut-être, un faux pas de ses adversaires directs pour les premières places.

Ligue des champions
Navas, très incertain pour la demi-finale, sera réévalué samedi
13/08/2020 À 18:45
Ligue des champions
Mbappé, l’entrée qui a tout changé
13/08/2020 À 12:07