Tel le roseau, l'AC Millan plie mais ne rompt pas. Les Rossoneri se sont imposés sur la pelouse de Benevento ce dimanche (0-2) afin de reprendre la tête de la Serie A à l'Inter Milan, leader l'espace de quelques heures. L'exclusion de Sandro Tonali à la demi-heure de jeu a conditionné le match des Milanais, qui venaient de profiter d'une erreur de relance pour obtenir un penalty et mener au score. Une superbe inspiration de Rafael Leão peu après la mi-temps a tué le match, Benevento et ses 25 tirs pour 5 cadrés se révélant cruellement impuissant.

Le déplacement sous la pluie au stade Ciro Vigorito avait tout du piège pour l'AC Milan, qui composait sans Zlatan Ibrahimovic et Ismaël Bennacer, blessés, ni Théo Hernandez suspendu. En revanche, le retour de Simon Kjaer en défense a fait du bien. Le Danois a multiplié dégagements, tacles opportuns et duels gagnés pour permettre au Milan de résister.

Coppa Italia
La coupe en attendant le trône : Les deux Milan veulent (re)prendre le pouvoir à la Juve
IL Y A 4 HEURES

Un succès au forceps avant de recevoir la Juventus

Mais ça, ce n'était pas nécessaire en début de match. Suite à une passe en retrait mal appuyée, Alessandro Tuia a dû faire faute sur Ante Rebic venu au pressing. Un penalty un peu tombé du ciel, mais Franck Kessié ne s'est pas fait prier pour le transformer d'une frappe en lucarne (15e, 0-1). Benevento n'a pas baissé les bras, en témoigne la demi-volée aux 16 mètres de Gianluca Lapadula qui s'est écrasée sur le poteau (20e). Dans un match quelque peu décousu, Sandro Tonali a levé son pied trop haut pour chiper le ballon à Artur Ionita. Le geste n'était pas appuyé, mais il était dangereux. Monsieur Pasqua a expulsé le milieu italien après avoir consulté le VAR (33e).

Tout a alors basculé : l'AC Milan a subi et s'en est remis à un Gianluigi Donnarumma impeccable sur sa ligne, que ce soit sur un tir lointain de Gaetano Letizia (37e) ou une frappe en pivot de près de Lapadula (44e). A la sortie des vestiaires, l'AC Milan cherchait la lumière. C'est Rafael Leão, transparent en première période, qui l'a apportée. Tel Pedro Miguel Pauleta face à Fabien Barthez, le Portugais a profité d'une sortie aventureuse de Lorenzo Montipo. Excentré à gauche, il a enroulé un lob pied droit venu se loger dans le petit filet (49e, 0-2).

On aurait pu penser que Benevento ne s'en remettrait pas. Mais un tacle raté de Rade Krunic, entré en jeu après le carton rouge de Tonali, a offert un penalty aux Sorciers. Gianluca Caprari a voulu se faire justice et a tiré... à côté, alors que Donnarumma était pris à contrepied (61e). Benevento a eu beau insister, la profondeur était inexistante face au bloc bas milanais dans lequel Kjaer, mais aussi Alessandro Romagnoli se sont régalés.

Ce sont même les Rossonneri qui ont failli aggraver la marque sur contre-attaque, mais Hakan Calhanoglu (72e) et Kessié (84e) ont à leur tour trouvé le poteau. La victoire a été pénible, mais elle prolonge la série d'invincibilité du Milan en championnat après 15 journées. Il valait mieux faire le plein de confiance à trois jours de la réception de la Juventus, dans ce qui pourrait être un tournant de la saison de Serie A.

Alaba, Ramos ou Agüero : 8 stars en fin de contrat aux destins incertains

Serie A
Un 3-0 net et sans bavure : L'Atalanta balaie Milan
23/01/2021 À 18:56
Serie A
Mandzukic à l'AC Milan jusqu'en juin prochain
19/01/2021 À 11:54